Le groupe belge Hannecard s’installe à Cernay et cherche acheteurs pour 14 000m2 de bâtiment industriel et logistique

Regarnisseur de rouleaux métalliques, le groupe Hannecard a racheté l’ancien site de Trelleborg à Cernay. L’intégralité de son déménagement sera réalisé d’ici la fin de l’année. Le groupe belge cherche aujourd’hui des acheteurs pour un bâtiment logistique ainsi qu’un bâtiment industriel.

« Nous sommes une clinique à rouleaux »
Le rachat du site de Trelleborg a été réalisé le 6 janvier dernier. Un rachat qui a permis de conserver les 25 emplois de Trelleborg, dédiés au garnissage de rouleaux. Le coeur de métier d’Hannecard est le regarnissage de rouleaux métalliques en caoutchouc, composite, silicone, ou encore polyuréthane, selon les besoins de ses clients. « Je dis toujours que nous sommes une clinique à rouleaux. Ils rentrent malades, et ils sortent guéris », sourit Sammy Lasseel, son directeur. La métallurgie, le tissu, la papeterie représentent la part la plus importante de son marché.

Un hub logistique à Cernay
Sur les 20 000m2 de bâti existant à Cernay, Hannecard n’occupera que 6000m2. « Nous allons déménager notre activité industrielle installée en Suisse dans nos nouveaux locaux. Nous conserveront là-bas un bureau de vente. Ce regroupement nous permettra d’accroître notre activité de 50%. Nous souhaitons faire de Cernay un hub logistique. Sa situation est idéale par sa position centrale. Nous bénéficions de quais de chargements qui nous permettront notamment de desservir notre usine en Pologne. Nous avons choisi d’implanter plusieurs sites dans le monde pour limiter nos déplacements à un périmètre de 300km.» Hannecard, c’est un groupe fondé en 1896, 21 sites de production répartis dans 14 pays, 340 employés et un chiffre d’affaires de 70 millions d’euros.

La recherche et développement comme points forts
Hannecard a fait de la recherche et du développement son point fort. «J’ai moi-même inventé le ‘’Countroll’’. C’est un capteur que l’on place sur les rouleaux pour détecter les dysfonctionnements. Les données sont reliés à une plateforme, dans un Cloud. Il a été breveté mondialement. » Hannecard a su également relever des défis de taille. « Nous avons réalisé le joint d’étanchéité autour du sarcophage de la centrale de Tchernobyl. Le cahier des charges était très complexe quant à la protection aux rayonnements et aux intempéries… » Le groupe a également créé le caoutchouc installé sous l’asphalte du Pont de Millau. Un caoutchouc pour atténuer les vibrations. « Nous réalisons aussi les caoutchoucs intérieurs des sous-marins de l’armée française. Là-aussi, ils servent à limiter les vibrations pour qu’ils ne se fassent pas repérer. »

14 000m2 à vendre
Le groupe dispose aujourd’hui de 14 000m2 de bâtiment à vendre sur Cernay. Un bâtiment logistique de 4700m2 avec une hauteur sous poutres de 8 mètres ainsi que trois quais de chargements, deux ponts roulants bi-poutre de 2,5 tonnes, un transformateur haute tension et doté de réseaux d’eau, de gaz et fibre. Le second bâtiment est adapté à une activité industrielle. Un bâtiment de 4 600m2, 8 mètres de hauteur sous poutre, 3 ponts roulants bi-poutre de 6,3 tonnes, un transformateur haute tension et des réseaux eau, gaz et fibre.

Emilie Jafrate

Hannecard (ancien site de Trelleborg)
3, rue de l’Industrie
68700, Cernay
sammy.lasseel@hannecard.com
00 32 473 702 932
https://www.hannecard.fr/fr/



Informations sur l'auteur :

Emilie Jafrate

Journaliste

Catégorie associée :

Actualités