Conférence du Nouvel An de l’Euroairport : Bilan et perspectives

En 2019, l’Euroairport Bâle-Mulhouse-Freiburg a passé la barre des 9 millions de voyageurs. Sa direction a dévoilé mardi 21 janvier, son bilan 2019 et ses perspectives 2020 à l’occasion de sa conférence de presse du Nouvel-An.

9,1 millions de passagers en 2019
+6%, c’est la croissance enregistrée par l’Euroairport Bâle-Mulhouse-Freiburg en 2019. Au total, 9,1 millions de passagers ont été enregistrés l’année dernière. Ils étaient 8,6 millions en 2018. Un record historique. Du côté des compagnies aériennes, EasyJet reste en tête avec 60,2% de parts de marché. Le top 10 des destinations (100 au total depuis Bâle-Mulhouse), lui, est à l’identique de celui de 2018. Londres arrive en pole position avec 652 096 voyageurs totalisés. Lyon derrière, Amsterdam (446 993 voyageurs) et Berlin (445 238 voyageurs) complètent le podium.

Le fret globalement en baisse
Avec un recul de 3,7%, le fret, lui, est globalement en baisse. Seul le le fret express tire son épingle du jeu avec une croissance de 2%. Le troisième domaine stratégique de l’Euroairport reste l’industrie. 2000 personnes sont employées dans des entreprises spécialisées sur le marché des avions privés et d’affaires. Un secteur marqué par la construction d’un cinquième hangar de l’entreprise AMAC Aerospace. Le chantier a débuté en 2019 et il devrait s’achever en 2020.

2020, année de la stabilisation
L’année 2020 sera l’année de la stabilisation. La direction de l’Euroairport affiche une croissance faible en terme de passagers avec 1% seulement de croissance attendue. Côté fret, elle compte sur le même tonnage, soit un total de 104 000 tonnes. Une tendance comparable à celle que connaissent globalement les autres aéroports. Si la mission premier de l’Euroairport est d’assurer la connectivité aérienne du territoire trinational Bâle-Mulhouse-Freiburg, la direction affiche une démarche clairement basée sur le développement durable. Cette préoccupation majeure est d’ailleurs inscrite dans la stratégie 2030 de l’aéroport, adoptée par le conseil d’administration en juin dernier.

Une stratégie de développement durable affirmée
Dans cette stratégie de développement durable, le premier enjeu reste la lutte conte le bruit. La direction a choisi de réduire le nombre de vols programmés après 23h, soit 14% de moins en 2019. Les efforts continuent en ce sens. Côté empreinte carbone aussi, l’EuroAirport poursuit son plan d’action. L’objectif est de réduire de 20% par rapport à 2015, ses émissions de CO2 par unité de trafic (un passager ou 100kg de fret). Inscrit dans le programme de certification « Airport Carbon Accreditation », l’EuroAirport analyse en continu sa marge de manoeuvre pour réduire ses émissions de CO2 et optimise ses processus d’exploitation.

Les travaux du raccordement ferroviaire prévus entre 2024 et 2028
Le dossier du raccordement ferroviaire est en cours. 2020 sera l’année de la poursuite des travaux de planification. Les travaux, eux, sont prévus entre 2024 et 2028, après les concertations obligatoires et la déclaration d’utilité publique par les autorités.

 

Emilie Jafrate


Informations sur l'auteur :

Emilie Jafrate

Journaliste

Catégorie associée :

Actualités