55 % des entreprises alsaciennes déjà impactées par la coronavirus

L’impact de la crise du coronavirus sur les activités économiques a été mesurée par la CCI Alsace Eurométropole à travers une enquête auprès des entreprises alsaciennes. Une enquête adressée par mail entre le 2 et le 9 mars, à 18 600 dirigeants d’entreprises commerciales, industrielles et de services. 632 entreprises ont répondu à cette enquête. 

Des impacts immédiats : approvisionnements, présence sur les salons professionnels et rendez-vous internationaux
Plus de la moitié des entreprises (55 %) se sont déclarées impactées par l’épidémie de coronavirus – et surtout par les mesures prises pour en limiter l’extension. Les premières conséquences de cette crise concernent en priorité :
– Les approvisionnements : difficultés voire ruptures d’approvisionnements pour 43 % des entreprises ;
– La présence sur des salons professionnels et les rendez-vous internationaux : annulations ou reports pour 34 % des entreprises
– L’accueil de clients étrangers : annulations ou limitations des rendez-vous pour 31 % des entreprises.

30 % des entreprises redoutent des difficultés de trésorerie
Parmi les principaux problèmes que pourrait générer cette crise, si elle se poursuit pendant une durée de 3 mois, les entreprises citent :
– les difficultés de trésorerie (30 %),
– les difficultés d’approvisionnements (23 %),
– le recours au chômage partiel (14 %),
– le report de chantiers (13%).
Globalement, les chefs d’entreprises optent pour le principe de précaution en interdisant notamment les déplacements, en limitant les réunions, en favorisant le télétravail quand c’est possible.

Renforcer les mesures en faveur des entreprises  
La CCI joue le rôle d’interface avec les pouvoirs publics. Son enquête auprès des entreprises alsaciennes révèle que 30 % d’entre-elles attendent de la part du gouvernement des mesures d’allégement de charges. Si le gouvernement s’est déjà engagé sur des reports, il s’agit maintenant de se poser la question d’un réel allégement voire d’annulations de charges pesant sur les entreprises pour les aider à passer ce cap difficile. Près d’un tiers des entreprises réclament également des aides financières ponctuelles de la part de l’Etat pour faire face aux difficultés de trésorerie ainsi que des reports de remboursement et des facilités de trésorerie de la part des banques. Enfin l’accès au chômage partiel doit être facilité.
L’ensemble des mesures déjà prises en faveur des entreprises est accessible sur la page d’accueil du site de la CCI (www.alsace-eurometropole.cci.fr) dont les conseillers répondent aussi, au cas par cas, aux entreprises impactées.

Quel comportement adopter face à cette crise ?
Il faut à tout prix éviter les anticipations auto-réalisatrices et ne pas céder à la panique : en craignant des ruptures de stocks et en faisant sans raisons des réserves importantes de produits, cela peut finir par provoquer une véritable pénurie.
Cependant le principe de précaution s’impose à tous, notamment aux chefs d’entreprises, responsables de la santé de leurs équipes. Les dirigeants d’entreprises alsaciens ont rapidement pris des mesures pour faire face à la situation. Dans ce domaine, c’est le principe de proportionnalité qui s’applique : les mesures doivent être adaptées à une situation qui est très évolutive.


Informations sur l'auteur :

picto_periscope

Le Périscope

Catégorie associée :

Actualités