Faites parler votre entreprise autrement

L’artiste urbain Pierre Fraenkel s’exprime depuis quelques années sur des panneaux, à Mulhouse et ailleurs, à l’aide de petites phrases qui “parlent” au badaud. Ces messages ont un point commun, ils parlent de la vie et font référence à une culture commune. Ces expressions du quotidien, détournées et à l’orthographe approximative (souvent volontairement), joue sur des doublesens, comme « cé kiki commande », « fépal con » ou « tu cash bien ton je »…

Aussi pour les entreprises

Aujourd’hui, Fraenkel adapte ce mode d’expression inspiré du street au monde des entreprises et des commerces, pour un style de communication décalé qui capte l’attention et qui peut orner bâtiments, façades, etc.

Béatrice Fauroux

carre-jaune-okContact : Pierre Fraenkel, Les Mots Menthe – 06 65 14 96 66 – alsacherie@gmail.com

Le périscope, journal économique - Alsace - Mulhouse, Fraenkel
Ceci est un montage : « G rien pigé mais j’ai adoré », cela pourrait être la phrase qui résume une visite dans un musée d’art contemporain. Ce mélange d’humour, de réalisme et de poésie fait mouche.

 

 


Informations sur l'auteur :

PORTRAIT BEA

Béatrice Fauroux

Fondatrice et rédactrice en chef

Catégorie associée :

Actualités

Articles qui devraient vous intéresser

La ME expose des artistes en lien avec l’entreprise La Maison de l’Entrepreneur expose chaque mois un artiste du Sud-Alsace. Après Pierre Fraenkel, artiste urbain, voici Marièle Gissinger. Peintre, elle...