Interview de Frédéric Spindler, président de Rhénatic