Portrait – Doriane Lerdung, technicienne d’intervention Orange auprès des Clients Entreprises

L’égalité professionnelle est au cœur des préoccupations d’Orange. Technicienne d’intervention auprès des Clients Entreprises, Doriane Lerdung a pris goût au métier en bénéficiant du dispositif ‘’classe de techniciennes’’ mises en place par l’entreprise. Une entreprise dans laquelle la jeune femme évolue depuis 2017. Portrait.

Doriane Lerdung s’engage d’abord dans la voie de la communication. « Ma licence professionnelle chargée de communication validée, je me suis rendue compte que le milieu était fermé, à cette époque-là », se souvient-elle. Elle intègre alors le dispositif « classe de techniciennes » créé par Orange en 2016. Ce dispositif permet de former des femmes en situation de reconversion professionnelle aux métiers techniques. Des classes créées en partenariat avec l’AFPA, à Remiremont et Golbey dans le 88. La formation dure un an, à raison d’une semaine ou deux en école et trois semaines en entreprise. « Ce temps en entreprise m’a permis d’apprendre concrètement le métier », souligne-t-elle. A l’issue de sa formation, Doriane Lerdung signe alors un CDI de technicienne en entreprise, à Metz. C’était en juin 2017. «J’ai passé 3 ans et demi à Metz avant de saisir l’opportunité, en septembre 2020, d’une mobilité interne à Illzach sur le même métier. »

Transmission de passion
La jeune femme a évolué aux côtés d’une équipe technique d’expérience. Une équipe qui a su lui transmettre sa passion du métier. « Leur façon de m’en parler m’a motivée. Pour moi, ils étaient mes papas d’entreprise. Ils m’ont donné envie de rester et d’avancer. » Sur le terrain, Doriane Lerdung a connu les binômes hommes/femmes. « Les hommes ont un côté brut, sourit-elle. Ils font leur truc, ils sont efficaces. Les femmes sont plus délicates, elles nouent le contact avec le client. Je m’occupais de la programmation sur ordinateur et mon collègue, lui, réalisait le câblage. »

Journées ‘’production’’ ou ‘’service après vente’’
Doriane Lerdung intervient aujourd’hui sur tout le Haut-Rhin. « Ma journée débute dans ma camionnette avec mon téléphone sur lequel je consulte les interventions programmées dans la journée. » Il y a les journées ‘’production’’ et les journées ‘’service après vente’’. Dans le premier cas, Doriane Lerdung prend contact avec le client pour faire le point sur l’installation qu’elle réalisera les jours suivants. « Je cherche le matériel au magasin. Je le teste la veille ou l’avant-veille. Le jour J, c’est l’installation sur place. Elle peut durer plusieurs jours selon les besoins. La partie explications et formation est en générale elle aussi importante. » Les journées ‘’service après vente’’, elles, se font au fil de l’eau, à distance ou sur place. « Mon métier me permet de découvrir des domaines inattendus. En Lorraine, par exemple, j’ai travaillé au coeur d’une entreprise qui produisait des canons à destination de tanks! »

Des perspectives d’évolution
Un poste qui s’adapte aussi. « Depuis le début de ma grossesse, je travaille depuis le bureau, en relation avec le centre support client. Je ne me déplace plus. Si le dépannage ne peut se faire à distance, j’appelle l’équipe technique. A mon retour de congés maternité, je reprendrais mon poste habituel. » Les perspectives d’évolution sont nombreuses, pour la jeune femme, que ce soit via des programmes de montée en compétences aussi bien que des immersions dans d’autres métiers à travers l’opération ‘’vis ma vie’’.

La place de la femme en entreprise, le cheval de bataille d’Orange
La mixité des métiers, l’évolution professionnelle des femmes, l’égalité salariale ente les femmes et les hommes ainsi que l’équilibre vie professionnelle/vie personnelle sont les quatre axes sur lesquels s’appuie Orange depuis 2004. L’entreprise a d’ailleurs signé son cinquième accord portant sur l’égalité professionnelle entre les hommes et les gemmes ainsi que l’équilibre entre la vie professionnelle et la vie personnelle. Un accord prorogé jusqu’au 31 décembre 2021. Son taux de féminisation de l’ensemble des effectifs atteint 37% à l’échelle nationale. Dans les métiers des réseaux, ce taux est actuellement de 17% au niveau national et de 19% en Lorraine/Alsace/Franche-Comté et Bourgogne.

Des programmes de valorisation de la femme
Orange soutient également les femmes extérieures à l’entreprise par le biais d’un programme Femmes entrepreneuses. Un programme qui sélectionne et soutient des femmes créatrices de startups en les accompagnant et en les coachant via des ateliers, des événements et du mentorat réalisé par des salariés volontaires. Treize femmes sont actuellement engagées dans la saison 3 de ce programme.

Emilie Jafrate


Informations sur l'auteur :

Emilie Jafrate

Journaliste

Catégorie associée :

Actualités