La CGPME, réseau amical de défense des PME

Richard Grangladen, nouveau Président de la CGMPE 68 – qui devient CPME 68 – invite les entreprises du département à rejoindre un réseau qui allie défense des PME, offre de services et convivialité.

« Quand on regarde de près le contexte des suicides de chefs d’entreprise, on se rend compte que leurs derniers moments étaient vécus dans une grande solitude. A la CGPME, on n’est pas seul, on rencontre des pairs qui ont les même problématiques et des spécialistes prêts à apporter une aide sur tous les plans», explique Richard Grangladen, fraîchement élu et lui-même chef de l’entreprise MENG, adepte de la relation directe et qui prône une obligation de résultat vis à vis des adhérents.

La CGPME : même, et surtout en cas de difficultés

La CPME est solidaire des PME ou TPE qui connaîtraient des difficultés de tous ordres, et ce dans un cadre confidentiel. « Avec nous, une relation de confiance peut s’instaurer et nous pouvons servir de médiateur avec les impôts, les collectivités, un banquier, un avocat, ou tout autre interlocuteur. Il faut éviter le repli sur soi ». Ainsi, il est possible à la CGPME de rapprocher les parties dans le cadre d’impayés ou de problème avec l’Urssaf.

Un centre de ressources pour les PME

La CPME exerce une veille permanente sur les dernières évolutions juridiques, réglementaires ou fiscales (quand elle ne monte pas elle-même au créneau pour influencer des décisions). Les adhérents ont donc intérêt à se rapprocher d’elle pour savoir ce qui est en train de se profiler : numérique, dématérialisation des documents, loi de finances, etc. (voir ci-dessous). Enfin, avec la plateforme d’échanges à thème et l’assistance juridique, les services sont nombreux. « Nous pouvons aussi organiser des réunions à thème sur des questions qui préoccupent nos adhérents et favoriser le partage d’expérience, car rien de vaut la rencontre», indique Sophie Loth, Directrice de la CPME 68.

PME, réseau, aide, entreprises, solidaire, partage, convivialitéExemples des questions qui bougent actuellement

  • La réforme de la valeur locative des locaux professionnels
  • La taxe sur les enseignes sur rue
  • La prime à l’embauche
  • Le taux réduit de IS à 15%
  • Le suramortissement des biens industriels

Béatrice Fauroux

Sophie Loth
Directrice CPME Haut-Rhin
s.loth@cgpme-alsace.fr 
07 62 73 95 61
10 rue de la Bourse à Mulhouse
03 89 45 15 56
www.cgpme68.fr
facebook


Le nouveau président de la CGPME 68 a été élu en novembre 2016!


Informations sur l'auteur :

Alexandra Vallat

Rédactrice

Catégorie associée :

Services aux entreprises

Articles qui devraient vous intéresser

L’Apertura œuvre pour la cohésion interne Patricia Mary Dans les moments de crise comme dans les périodes de croissance, ce qui fait avancer l’entreprise, c’est le fait de tous ramer dans le...
MCF : la communication carrée MCF Communications est une société créée en avril 2010 qui connaît une forte croissance, puisqu’elle emploie déjà 9 personnes. Le secret : des prestat...
NK Diffusion fête ses 30 ans Créé en 1986 par le père Bernard Neff, NK Diffusion est aujourd’hui aux mains de la fille, Anne-Sophie. Spécialiste du vêtement de travail et de l’équ...
OMNI Electricité s’est dotée d’une nouvelle vitrine Rachetée en 2013 par Patricia et Patrick Muller, Omni Electricité est installée depuis décembre 2015 dans la nouvelle zone d’activité d’Aspach-le-Haut...