Technologie versus création ?

Depuis 25 ans qu’il est dans le métier, Jean-François Chan-Kam a vécu les révolutions techniques majeures de la création visuelle, avec l’apparition de l’ordinateur, puis d’internet avec une profusion d’images de sources diverses et des projets graphiques standardisés. Et la création dans tout ça ?

journal économique de Mulhouse et environs
Jean-François Chan-Kam

Jean-François Chan-Kam est directeur artistique : c’est ainsi que l’on appelle les graphistes seniors qui conçoivent l’esthétique d’ensemble d’un projet de communication. Il a créé le studio graphique Les Gens d’En Face et est à l’origine du réseau de compétences 1Beaujour. Lorsqu’il se penche sur les années passées, c’est pour souligner la banalisation des images qui « il y a encore 15 ans, étaient exclusives. Aujourd’hui, on peut acheter pour un prix dérisoire des images et photographies à des banques de données sur internet. Résultat : l’identité visuelle des entreprises s’uniformise ».

La tendance est au copier/coller

Absence du personnel sur les photos des documents d’entreprises, situations fictives, bureaux où tout le monde ressemble à des mannequins souriants : on préfère souvent le stéréotype à la réalité, mais en fait on affaiblit le message. « La communication touche son public lorsqu’elle se démarque, qu’elle est vivante et que le message tient la route. Avec un discours banal et des images impersonnelles, on ne touche pas le public, le site web d’une entreprise pourrait être remplacé par celui de son concurrent, ce serait pareil ! ». Une identité visuelle est forte lorsqu’elle est conçue sur mesure, avec un message et des visuels originaux. Cette valeur ajoutée se paie bien sûr, mais pas toujours à un prix aussi élevé qu’on le croit. « Un projet original tient la route plus longtemps qu’un projet standard, et un bon concept peut être décliné, ce qui n’est pas le cas lorsque le matériau de base est pauvre. Seul un vrai travail de fond sur l’identité de l’entreprise est payant à terme », assure Jean-François Chan-Kam qui insiste sur le fait que les nouvelles technologies et internet devraient être au service de la création et non l’inverse.

Journal économique de Mulhouse et environs - Le périscope : information économique mulhousienContact : Jean-François Chan-Kam, Les Gens d’En Face / 1Beaujour,
40 rue Jean Monnet, Melpark 5, Parc des Collines, Mulhouse
09 60 40 99 80, www.1beaujour.fr

BF


Informations sur l'auteur :

PORTRAIT BEA

Béatrice Fauroux

Fondatrice et rédactrice en chef

Catégorie associée :

Numérique

Articles qui devraient vous intéresser

Carbone café, agence de communication audiovisuelle Issu du marketing sportif, Philippe Joubert a créé l’agence en 2010. Elle est aujourd’hui composée d’une équipe de 5 personnes et propose une offre sp...
Première Place pour l’ASPTT Volley ! Olivier Zeller, dirigeant de Première Place, consacrait déjà une partie non négligeable de son temps à suivre les matches de l’ASPTT Volley. Depuis un...
Systancia simplifie la vie des bureaux virtualisés L’éditeur de logiciels né en 1998 conçoit des applications qui permettent aux entreprises de transformer leur informatique traditionnelle en système v...
La transparence des kilomètres Odotrack, société québécoise qui a installé une filiale à Zillisheim, développe et commercialise un dispositif portatif facilitant la tenue des regist...