Se former pour rester “employable“

Le Serfa, centre de formation continue de l’Université de Haute-Alsace, mise sur la qualité et la diversité de ses enseignements pour anticiper les requêtes des entreprises soumises aux évolutions du marché du travail.

Le périscope, journal économique et info économique sur Mulhouse et environs : Le Serfa
José Martins

Étapes incontournables dans l‘évolution d‘une carrière professionnelle, les formations continues prodiguées au Serfa englobent 38 domaines couvrant les principaux secteurs d’activité d’une entreprise. « Les plus demandés sont ceux liés au management et à la communication, des secteurs transversaux indispensables à la réussite de n’importe quelle activité économique » analyse José Martins, directeur de ce centre de formation basé à Mulhouse depuis 1972. Fort de ses 140 formations, dont 26 sanctionnées par un diplôme, l’établissement a des méthodes d’enseignement très diversifiées : cours du soir, stages courts ou longs, en journée sur le temps de travail ou hors temps de travail… « Et pour continuer de s’adapter aux impératifs spatiotemporels des stagiaires, le Serfa a développé en ligne une partie de ses programmes. Les déplacements du stagiaire sont ainsi limités. Il peut accéder à ses modules où et quand il le souhaite. Nous sommes des précurseurs dans la mise en place de ce type de pédagogie dite mixte » assure-t-il.

« Les salariés sont moteur de leur formation »

À l‘image de ses concurrents, le Serfa propose aux entreprises des réponses adaptées à leurs problématiques de croissance. « Mais généralement ce sont les salariés qui sont moteur de leur formation, pas leurs employeurs. Ils repèrent un enseignement qui leur permettrait de gravir un échelon ou de rester tout simplement dans le coup. Ils en parlent ensuite à leur hiérarchie pour se mettre d’accord sur le projet et son mode de financement. C’est le Droit Individuel à la Formation qui est choisi le plus souvent. Le monde du travail évolue tellement vite qu’aucun dirigeant ou employé ne peut espérer faire carrière dans le même organisme sans recourir à une formation. Tout est donc bon pour rester employable » explique José Martins.

Inès Lazibi

Journal économique de Mulhouse et environs - Le périscope : information économique mulhousienContact : Serfa, 18 rue des Frères Lumières à Mulhouse
03 89 33 65 00 ou contact@serfa.frwww.serfa.fr


Informations sur l'auteur :

PORTRAIT BEA

Béatrice Fauroux

Fondatrice et rédactrice en chef

Catégorie associée :

Le Dossier du Mois

Articles qui devraient vous intéresser

L’ARI Alsace ouvre un bureau à Mulhouse Nouveau : L’Agence Régionale de l’Innovation assure une permanence chaque semaine par un chargé de projet de l’ARI à Mulhouse. Les entreprises du S...
Une économie écologique En termes d’esthétisme, d’entretien et de durabilité, les conteneurs à apport volontaire aériens, semi-enterrés ou enterrés de la société Astech répon...
5ème génération en vue pour les Confitures d’Alsace, Beyer Philippe Beyer a reçu Le Périscope entre la période mirabelles (500.000 pots de confitures fabriqués en 3 semaines) et la courte saison des quetsches....
Les traditions de La Marquise Coup de coeur de la rédaction du Périscope, La Marquise, ouvert en juillet dernier, est un restaurant qui allie judicieusement traditions culinaires e...