Et la seconde phase du TGV Rhin-Rhône ?

La première phase du projet est terminée, vive la seconde phase ! Aux 140 km de la ligne mise en service le 11 décembre prochain s’ajouteront à terme 35 km entre Petit Croix (90) et Lutterbach. Explications de la part du chef de projet chez Réseau Ferré de France (RFF), maître d’ouvrage.

Le périscope, journal économique de Mulhouse et environs : Sondage exclusif TGV Rhin-Rhône
Xavier Gruz, directeur d’opérations de la LGV Rhin-Rhône Branche Est

Le projet a suscité de nombreuses discussions, mais il est désormais défini, avec son tracé. Le prolongement prévu traverse 11 communes dans le Territoire de Belfort et 11 dans le Haut- Rhin. « Nous sommes actuellement en phase d’acquisition des terrains tout au long du parcours. Nous procédons ensuite aux sondages archéologiques et études environnementales selon la procédure habituelle. Puis interviendra la consultation des entreprises via des appels d’offres pour la construction des ouvrages nécessaires au passage du TGV », indique Xavier Druz à RFF, qui pilote, coordonne et cofinance l’opération. Les maîtres d’oeuvre sont la SNCF Dijon et Strasbourg Son coût sera relativement élevé en raison du nombre et de la taille des ouvrages prévus. En effet, deux viaducs de 900 mètres, un franchissement d’autoroute et le raccordement avec la ligne Mulhouse-Strasbourg à Lutterbach et à Richwiller sont les chantiers-phare du projet. Les travaux comprennent aussi une sous-station électrique pour renforcer l’alimentation sera construite à Reiningue, ainsi que des ouvrages courants : 28 ponts-rails, 27 ponts-routes, 10 passages pour la grande faune et 10 grands ouvrages hydrauliques…

Le périscope, journal économique de Mulhouse et environs : Sondage exclusif TGV Rhin-Rhône
RFF a rénové le «quai des TGV» en Gare de Mulhouse (voies 6 et 7) Special TGV Rhin-Rhône Photo

Des retombées économiques certaines

« Les entreprises bénéficieront de retombées économiques directes ou indirectes de ces travaux,comme cela a déjà été le cas pour la phase 1 », indique Xavier Gruz. En effet, RFF évoque la création de 6.100 emplois générés chaque année depuis 2006 par les travaux de la phase 1, avec 1.000 personnes concernées par la clause sociale. Ces emplois se décomposent en 2.300 emplois directs, 2.300 emplois indirects (fournitures nécessaires à la construction) et 1.500 emplois induits (hôtellerie, restauration, services). Le nouveau tronçon représente le quart du précédent, mais son budget le tiers de celui de la ligne inaugurée le 11 décembre : 810 millions contre 2,3 milliards d’euros.

BF

Le périscope, journal économique de Mulhouse et environs : Sondage exclusif TGV Rhin-Rhône
Exemple de chantier effectué par RFF : le viaduc de la Savoureuse à Bermont (90)

Ouvrages à construire le long de la seconde phase Est :

• Le viaduc de la Madeleine (877m, il franchit la RD 28 et deux cours d’eau)
• Le viaduc de la Saint-Nicolas (882m qui franchit la RD 60, la RD 11 et deux cours d’eau)
• Le franchissement de la LGV sous l’A36 par la réalisation d’une tranchée couverte de 162 m
• Le viaduc du Soultzbach (620m qui franchit la RD34 et le Soultzbach) à Soppe-le-Bas
• Le viaduc de la Doller (670m qui franchit la RD466 et la Doller) à Burnhaupt


Informations sur l'auteur :

PORTRAIT BEA

Béatrice Fauroux

Fondatrice et rédactrice en chef

Catégorie associée :

Le Dossier du Mois

Articles qui devraient vous intéresser

Une force au service de l’environnement Derichebourg Environnement couvre la filière du recyclage des déchets industriels, de la collecte jusqu’à la valorisation. Le site d’Illzach est spéci...
Penser l’immobilier de l’entreprise comme une stratégie Le choix de votre implantation et les conditions d’exploitation de votre outil immobilier se répercutent directement sur les performances de vos activ...
Sécuriser les biens et les personnes Si sécuriser ses biens et son personnel est une démarche de plus en plus fréquente au sein des grandes entreprises, elle l’est nettement moins pour le...
L’attraction recyclage Pour une gestion optimisée de leurs déchets, Schroll propose aux entreprises une prestation « clé en main » conciliant enjeux techniques, économiques ...