Didier Lechleiter, passionné par les voitures anciennes

Le patron de l’Hippopotamus Mulhouse et d’une société à Strasbourg est tombé dans la marmite de l’automobile dès l’enfance. Aujourd’hui, il est collectionneur et organise tous les seconds dimanche du mois un rassemblement de voitures anciennes sur le parking du Trident au Parc des Collines.

Journal économique de Mulhouse et environs : Didier Lechleiter, passionné par les voitures anciennes
Didier Lechleiter avec l’une de ses voitures de collection

« Il y avait déjà un rassemblement à Strasbourg et à Colmar, mais pas à Mulhouse, qui est pourtant la ville de l’automobile ! », explique Didier Lechleiter qui a acheté sa première voiture ancienne, un cabriolet Mercedes 250 SL de 1967, voici 6 ans. Depuis, il a acquis une Ford Escort Cabriolet de 1984, une Alpine A310 V6, une Mercedes 280 SLC et ce n’est pas fini. Les rassemblements, ouverts à toutes les voitures ayant un peu d’ancienneté, permettent aux passionnés de se retrouver autour de leurs voitures, de s’échanger des adresses pour trouver des pièces ou certains modèles et aussi de se donner rendez-vous à des salons, rallyes ou autres manifestations liées à leur hobby. Didier Lechleiter les organise tous les seconds dimanches du mois, sur le parking devant son restaurant et l’hôtel l’Holiday Inn, pour des raisons pratiques (un grand parking près de l’autoroute) mais aussi pour animer ce secteur de ville.

« Je me schlumpfise ! »

« J’ai attrapé le virus et je me passionne surtout pour les belles voitures des années 80, celles que je voyais rouler quand j’étais jeune ; en fait ma collection grandit, je me schlumpfise ! ». Didier Lechleiter est prêt à faire de la route pour trouver sa prochaine acquisition, et connaît désormais les cotes des voitures par coeur. Il a en particulier la nostalgie des voitures de son enfance et pour les “Youngtimers“ en général, les voitures collectors de demain. Cette passion ne date pas d’hier, car Didier Lechleiter a grandi dans une famille de garagistes sur quatre générations. Il a suivi sa voie dans un autre domaine : il possède deux sociétés dans la logistique en secteur agro-alimentaire et a investi dans l’Hippopotamus au Trident. Mais la passion des voitures est restée, et sa compétence technique est précieuse pour la remise en état des voitures qu’il acquiert.

Journal économique de Mulhouse et environs : voitures anciennes

Un garage pour collectionneurs

Non content de créer du lien entre passionnés, Didier Lechleiter leur ouvrira prochainement un entrepôt pour qu’ils puissent garer et entretenir leur véhicule. « Je n’ai plus de place dans mon garage à la maison, je ne suis dit que je devais pas être le seul. En plus, il faut pouvoir y faire l’entretien courant. D’où cette proposition que je fais aux collectionneurs ». Didier Lechleiter a d’autres projets dans sa besace, pour faire – peut-être – un jour de sa passion un vrai métier…

Journal économique de Mulhouse et environs - Le périscope : information économique mulhousienContact : Didier Lechleiter, 06 08 91 47 61 – Mail : dlechleiter@groupeflo.fr

Rassemblement de voitures tous les seconds dimanches du mois, parking Hippopotamus au Trident


Informations sur l'auteur :

PORTRAIT BEA

Béatrice Fauroux

Fondatrice et rédactrice en chef

Catégorie associée :

Le Dossier du Mois

Articles qui devraient vous intéresser

Votre antenne à Mulhouse, au Technopole Le Technopole Mulhouse soutient les jeunes entreprises, favorise la mise en réseau de compétences et anime une pépinière d’entreprises. Aujourd’hui le...
Une économie écologique En termes d’esthétisme, d’entretien et de durabilité, les conteneurs à apport volontaire aériens, semi-enterrés ou enterrés de la société Astech répon...
L’expérience de la formation hybride Acteur historique de la formation professionnelle, le Centre National des Arts et des Métiers d’Alsace se démarque de ses concurrents en proposant aux...
4 ans de gestation pour le TGV “mulhousien“ André Reboul, chef de projet TGV Rhin-Rhône pour l’Alsace, a planché sur la question pendant 4 ans. Préparer la venue du TGV à Mulhouse n’a pas été un...