De l’énergie à revendre

L’entreprise familiale SOVEC est devenue au bout de 35 ans la plus grande entreprise régionale dans son domaine, avec 240 salariés. La société est spécialisée dans l’électricité, l’automatisation et la maintenance. L’agence de Mulhouse créée en 2008, dirigée par Florent Carraro, emploie 47 salariés, réalise six millions de chiffre d’affaires par an et gère ses projets de A à Z.

Le périscope, journal économique de Mulhouse et environs : SOVEC
L’équipe SOVEC

« Nous sommes spécialisés dans l’installation en électricité du courant fort et du courant faible » explique le directeur d’agence. Le courant fort correspond au transport d’énergie (éclairage, chauffage…) et le courant faible le transport d’information (téléphonie, informatique…) y compris solaire et BBC. « Nous installons également des automatismes dans des armoires pour gérer le fonctionnement des machines ». En fonction du besoin de ses clients, Sovec gère l’alimentation électrique des moteurs, des vannes ou encore des capteurs de pression ou de température, ainsi que la pose des chemins de câbles. Au travers de son bureau d’études, la société calcule aussi bien la consommation et la maintenance que les coûts liés à l’amortissement des installations dans le temps. Proposant des prix attractifs grâce à une structure légère, l’entreprise possède toutes les certifications nécessaires qui permettent de répondre aux marchés publics, notamment la certification MAZE qui est le label sécurité et environnement pour les chantiers de l’industrie chimique et de la pharmacie.

Une ligne directrice affirmée

Un projet est suivi par un chargé d’affaire responsable de son élaboration jusqu’à la fin du chantier. « Ainsi », poursuit M. Carraro, « le client a affaire à un interlocuteur unique qui connaît parfaitement le dossier, de la prospection à la facturation. Cela implique des gens très qualifiés et formés en permanence ». Ceci permet à Sovec d’avoir des références telles que l’EuroAirport, Novartis, Dupont de Nemours ou le bloc opératoire du centre hospitalier de Mulhouse. Différents types de contrats de maintenance sont proposés et six personnes se relayent pour assurer une astreinte 24/24h. Sovec recrute régulièrement, même s’il est difficile de trouver du personnel de production qualifié. Cela n’empêche pas le directeur d’aller de l’avant fort de sa maxime : « Penser Positif Permanent ».

Hervé Weill

Journal économique de Mulhouse et environs - Le périscope : information économique mulhousienContact : 35 avenue d’Italie, Illzach
03 89 42 92 60 – www.sovec-entreprises.fr


Informations sur l'auteur :

PORTRAIT BEA

Béatrice Fauroux

Fondatrice et rédactrice en chef

Catégorie associée :

Le Dossier du Mois

Articles qui devraient vous intéresser

Fondre Ô Hot Pot De nouvelles saveurs asiatiques ont investi l’avenue Kennedy à Mulhouse avec l’ouverture, en juin dernier, du restaurant Ô Hot Pot. Cette entrepris...
Dossier Reprise-Cession 2/10 : L’Auberge du Zoo à Mulhouse L’Auberge Alsacienne du Parc Zoologique change de main On ne présente plus l’Auberge Alsacienne du Parc Zoologique, véritable institution mulhousie...
4 ans de gestation pour le TGV “mulhousien“ André Reboul, chef de projet TGV Rhin-Rhône pour l’Alsace, a planché sur la question pendant 4 ans. Préparer la venue du TGV à Mulhouse n’a pas été un...
La dissuasion par le binôme cynophile La société GCIS (Groupe Cynophile Intervention Sécurité) est une société de surveillance sur site qui a une caractéristique : elle est spécialisée dan...