Constructeur de machines

Weber-Kress Industries est une société spécialisée dans l’électricité industrielle, uniquement pour des constructeurs de machines. Depuis 1997, elle conçoit des tableaux et des armoires électriques, étudie la faisabilité technique de projets et sous-traite auprès de ses clients l’installation et l’équipement des machines industrielles en France, mais aussi à l’étranger.

Le périscope, journal économique de Mulhouse et environs : Weber Kress
Felisberto Martins

« Nous sommes des tableautiers » explique le gérant, Felisberto Martins. « Nous fabriquons des tableaux et des armoires électriques dans nos ateliers. Ils sont conçus par notre bureau d’études (pour un besoin spécifique du client avec étude électrique, réalisation et création du schéma) ou sur appel d’offres le plus souvent. Néanmoins, la construction de machines industrielles reste notre coeur de métier pour la distribution et la gestion de l’électricité », précise M. Martins, « et à 80% en sous-traitance ». Les huit techniciens sur chantier qui câblent les machines sont bien intégrés chez les clients et certains d’entre eux y sont présents à l’année. Ils travaillent en coordination avec les différents personnels de l’entreprise. « La confiance s’installe sur le long terme et nos clients nous sont fidèles. Travailler en amont permet d’avoir des tarifs très étudiés et de connaître les tendances du marché. Cette logique de partenariat est très importante à mes yeux », insiste le gérant.

La souplesse de sa structure

Employant 20 personnes, Weber Kress Industries veut profiter de sa taille pour rester compétitif en termes de tarif, mais pas seulement. « Nos clients sont de grosses sociétés, certaines sont n°1 mondial dans leur domaine, on a besoin de réactivité et de souplesse, choses que nous pouvons apporter », assure le gérant. « J’ai un leitmotiv : un travail bien fait, effectué dans les délais ». D’ailleurs tout le personnel est impliqué. « Quand il y a une commande, les techniciens donnent leur avis sur les délais de fabrication d’une machine. Quand on tombe d’accord, on y va, tout le monde est impliqué. On ne peut pas se permettre des pénalités de retard » L’entreprise forme et embauche ses apprentis. Tout cela explique certainement le peu de turnover chez les salariés, dont certains se déplacent au Canada, au Brésil ou en Chine pour installer et mettre en route la partie électrique des machines.

Hervé Weill

Journal économique de Mulhouse et environs - Le périscope : information économique mulhousienContact : Centre d’activités Actipolis 2, 4 rue de l’Artois, Sausheim
03 89 61 97 33 – www.weberkress-industries.com


Informations sur l'auteur :

PORTRAIT BEA

Béatrice Fauroux

Fondatrice et rédactrice en chef

Catégorie associée :

Le Dossier du Mois

Articles qui devraient vous intéresser

Pro Format, la qualification compétitive Le centre Pro Format accompagne les entrepreneurs et les salariés hautrhinois dans l’acquisition de qualifications indispensables au maintien de leur ...
Se former pour rester “employable“ Le Serfa, centre de formation continue de l’Université de Haute-Alsace, mise sur la qualité et la diversité de ses enseignements pour anticiper les re...
L’expérience de la formation hybride Acteur historique de la formation professionnelle, le Centre National des Arts et des Métiers d’Alsace se démarque de ses concurrents en proposant aux...
Logement senior: renouveau pour la Résidence du Trident DOSSIER : spécial Seniors Dans un journal consacré aux entreprises, pourquoi un dossier “seniors” ? En raison du poids évident de ce marché, qui appe...