4 ans de gestation pour le TGV “mulhousien“

André Reboul, chef de projet TGV Rhin-Rhône pour l’Alsace, a planché sur la question pendant 4 ans. Préparer la venue du TGV à Mulhouse n’a pas été une mince affaire, notamment sur un plan technique.André Reboul, chef de projet TGV Rhin-Rhône pour l’Alsace, a planché sur la question pendant 4 ans. Préparer la venue du TGV à Mulhouse n’a pas été une mince affaire, notamment sur un plan technique.

Le périscope, journal économique de Mulhouse et environs
Une rame du TGV Duplex qui reliera Mulhouse à Paris

André Reboul compte près de 30 ans carrière à la SNCF : « J’ai débuté au bas de l’échelle et progressé au fil des formations et promotions internes », explique le chef de projet entouré de 3 personnes pour cette mission. Notamment, il a travaillé plus de 3 ans à la gare de Mulhouse, et connaît très bien le contexte local. « Tout au long d’un projet, on fait remonter nos informations à la direction de projets. Pour convaincre, il faut bien connaître le terrain. Pour mener ce projet à bien, nous avions aussi le retour d’expérience du TGV Est ».

Une gestion très technique sur les voies mulhousiennes

Le rôle du chef de projet TGV s’apparente un peu à celui de chef d’orchestre, celui par qui l’oeuvre va se concrétiser avec l’aide de toutes les parties prenantes : conducteurs, contrôleurs, personnel technique attaché à la gare. « L’important est de faire en sorte que, sur un plan technique, 38 TGV puissent passer par Mulhouse chaque jour. C’est une gestion délicate, mais que nous connaissons bien ». Par exemple, en venant de Strasbourg, les trains arrivent normalement voie 3 ou 4, mais les TGV devant repartir en direction de Belfort sont reçus arriver voie 7. Ils seront alors obligés de “cisailler“ l’ensemble des voies 3 à 7 pour se trouver au bon point de départ, ce qui interdit l’arrivée ou le départ d’autres trains sur ces voies. De plus, rappelons que les trains en Alsace- Moselle circulent à droite, or dans le reste de la France on circule à gauche… ce changement a lieu en gare de Mulhouse.

Le périscope, journal économique de Mulhouse et environs : TGV
Au premier plan, André Reboul qui accueillait le 20 octobre dernier en gare de Mulhouse une délégation de personnalités dijonnaises pour l’une des « marches d’essai » du TGV Rhin-Rhône. Special TGV Rhin-Rhône s 4 ans de gestation pour le TGV “mulhousien“

Achat de 30 rames de TGV et Duplex pour Paris

La SNCF a prévu avec l’ouverture de la ligne TGV RR une augmentation de 11 millions de voyageurs, dont la moitié qui remplaceront la voiture et l’avion par le TGV (“report modal“) et l’autre moitié composée de nouveaux voyageurs. D’où l’acquisition de 30 rames à l’entreprise Alstom. Pour assurer les 11 allers-retours quotidiens sur la ligne Mulhouse-Paris, tous les trains seront à deux étages, les “Duplex“, car contrairement au TGV Est de Strasbourg à Paris, le TGV Rhin- Rhône traverse des zones urbaines denses comme celles de Belfort-Montbéliard ou de Dijon. Les Duplex peuvent accueillir 510 voyageurs contre 350 dans les autres TGV. « Les études marketing montreront si cette capacité est la bonne ou s’il faut ajuster l’offre ».

Un investissement important en gare de Mulhouse

La SNCF a investi 7,5 millions d’euros pour la construction d’une station de maintenance, site dédié au petit entretien et au nettoyage intérieur et extérieur des rames de TGV. La station est prévue pour accueillir huit rames simultanément (une rame mesure 200 mètres de long). L’équipe du projet TGV RR a aussi participé à l’installation d’aménagements propres à l’accueil en gare : écrans d’information sur les horaires, kiosque d’information dédié au TER, bancs dans la galerie reliant les deux halls et salles d’attentes en verre sur les quais pour abriter les voyageurs.

BF

Le périscope, journal économique de Mulhouse et environs.
Desserte TGV RHIN-RHONE (cliquez pour agrandir)

Informations sur l'auteur :

PORTRAIT BEA

Béatrice Fauroux

Fondatrice et rédactrice en chef

Catégorie associée :

Le Dossier du Mois

Articles qui devraient vous intéresser

Intégra Langues change de mains Intégra Langues possède depuis 10 ans une délégation de la Chambre de Commerce de Mulhouse pour gérer la formation des langues. Depuis 2011, la sociét...
Pro Format, la qualification compétitive Le centre Pro Format accompagne les entrepreneurs et les salariés hautrhinois dans l’acquisition de qualifications indispensables au maintien de leur ...
La CERP, le fournisseur de médicaments L’entreprise d’Illzach est fournisseur de médicaments de 120 pharmacies qu'elle livre trois fois par jour. Une logistique au millimètre près pour une ...
Une filière énergique Là où d’autres filières sont complètement saturées, les différents métiers du secteur offrent de nombreux débouchés, que ce soit en maintenance indust...