Olivier Becht

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

« Le territoire est au début d’un nouveau cycle »

Olivier Becht
Olivier Becht


Le maire de Rixheim et premier vice-président de la M2A en charge des affaires économiques relève les spécificités de la économique de la zone Est de Mulhouse et en dessine les perspectives.

BF : Quelles sont les particularités de ce territoire, qui s’étend de Sausheim à Habsheim, en passant par Illzach et Rixheim ?

OB : Tout d’abord il faut souligner que la continuité géographique est réelle, mais sur le plan administratif les quatre villes ont longtemps fait partie de collectivités différentes ou sont même restées longtemps seules. Le fait d’unifier le territoire en rassemblant ces quatre communes dans une même collectivité, la M2A, facilitera la mise en place d’un plan d’aménagement économique global.

BF : Quel regard portez-vous sur la prospérité économique de ce territoire ?

OB : Il a bénéficié d’une chance historique avec l’installation de Peugeot en 1960, qui a drainé une forte croissance économique et en termes de population. Le nombre d’habitants de la ville de Rixheim a doublé entre 1960 et 1980. Le phénomène d’entraînement économique a généré la création de 3 zones économiques à Rixheim, une à Illzach et une à Sausheim… et il a favorisé la création d’une grande zone commerciale pour répondre aux besoins d’une nouvelle population. Mais le développement de la sous-traitance de Peugeot s’est ralenti et l’usine emploie moins de monde aujourd’hui. Nous sommes clairement à la fin d’un cycle et il faut prendre un nouveau virage.

BF : Comment votre collectivité peut-elle y contribuer ?

Tout d’abord, de manière indirecte, en favorisant les formations dont les entreprises ont besoin ici. Soutenir l’université, les écoles d’ingénieurs et de nouvelles formations est important pour que les entreprises trouvent les compétences dont elles ont besoin. Nous encourageons le développement des savoirs avec la Maison de l’Innovation, la bibliothèque universitaire et bien sûr nous participons à la reconstruction de l’école de chimie. Ensuite, il faut que les salariés aient un cadre de vie agréable, avec une offre culturelle et de loisirs, un périscolaire à la hauteur des besoins d’accueil, une bonne qualité de vie et de services en général. Ensuite, de manière directe, nous pouvons agir pour faciliter les accès aux zones d’entreprise, par des axes élargis, des ronds-points, etc. Sans oublier les grandes infrastructures comme l’accès au TGV ou la navette aéroport. Sur le plan du foncier économique, nous pouvons favoriser l’installation ou l’agrandissement d’une entreprise située sur le territoire. A titre d’exemple, nous avons modifié le PLU (plan local d’urbanisme) pour permettre à l’entreprise Poeppelmann de mener à bien ses projet sd’agrandissement. Enfin, nous pouvons aussi encourager l’installation de nouvelles entreprises par la mise à disposition de terrains aménagés. Ainsi nous travaillons d’ores et déjà sur des pré-études d’aménagement d‘une zone de 100 hectares situés entre la route de l’Ile Napoléon, Illzach côté Rixheim le long du canal et Riedisheim, où se trouvait notamment une ancienne gravière. C’est à un projet à l’échelle de 5 à 10 ans. Toutes ces mesures donneront un nouvel élan au territoire.

Contact pour tout renseignement : Service développement économique de la M2A Tél. 03 89 33 79 79

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

Informations sur l'auteur :

PORTRAIT BEA

Béatrice Fauroux

Fondatrice et rédactrice en chef

Catégorie associée :

Editos