[Dossier du mois] TalentiSIM 2017, trois entreprises remarquables

L’avantage avec les remises de prix tels que TalentiSIM, c’est qu’on découvre des entreprises souvent discrètes, et qui émergent au gré des rencontres et des réseaux de chacun. Après les Trophées de l’ADIRA dans le numéro précédent, voici trois entreprises distinguées par la Société Industrielle de Mulhouse en décembre 2017. 

Depuis 2011, la SIM met en valeur les savoir-faire industriels du Sud-Alsace. Luc Gaillet, président de la SIM, a souligné l’importance de la remise de prix TalentiSIM qui contribue à faire rayonner les entreprises du Sud-Alsace, dans ses différents territoires.

Dans la catégorie “Croissance Rentable”, EMI (que le Périscope suit depuis plusieurs années) dirigée par Jean-Pierre et Evelyne Wissler, termine la construction d’une unité de 17.000 mètre carrés qui regroupe ses anciens sites de production. Spécialisée dans l’injection de matières thermoplastiques, l’entreprise améliorera ses process et donc ses produits vendus aux secteurs du bâtiments, du médical ou encore de l’automobile… Le CA est de 25 millions d’euros dont 75% à l’export. L’entreprise vise… le doublement de son CA d’ici 2020.

Dans la catégorie “Innovation issue de la recherche publique”, Systancia a été créée par Christophe Corne en 1998. Cette entreprise fut leader de la virtualisation des postes de travail, avant de devenir un acteur national majeur de la cybersécurité et de la confiance informatique, et ce notamment grâce à des travaux de recherche en collaboration avec l’Université. «L’objectif est de devenir un acteur international dans le domaine. Les défis de demain dépendent de nous», exprime le fondateur de l’entreprise mulhousienne. L’entreprise a frôlé les 6 millions de CA en 2016 pour une croissance de… 50%.

Dans la catégorie “Reprise réussie”, l’entreprise cernéenne Protechnic est présente sur plusieurs marchés ayant besoin de textiles techniques, les transports, la décoration, l’aéronautique… notamment pour solidifier des matières, les alléger ou leur apporter de la souplesse. Emmanuel Roll a repris l’entreprise en 2013. Aujourd’hui, tous les voyants sont au vert, avec 150 salariés (130 en 2014), une fabrication 100% française, un CA de 30 millions d’euros et un taux à l’exportation… de 90%.

Sur la photo de couverture: Les quatre chefs d’entreprise avec leur trophée, leurs parrains et partenaires, de gauche à droite : Christophe Corne (Systancia, 3ème un peu caché), Emmanuel Roll (Protechnic, 7ème), Luc Gaillet (SIM, 8ème), Évelyne Wissler (EMI, 9ème) et Jean-Pierre Wissler (EMI à droite).

A lire aussi sur notre site:
Remise des Trophées TalentiSIM 2016
4ème cérémonie de TalentiSIM

Béatrice Fauroux


Informations sur l'auteur :

PORTRAIT BEA

Béatrice Fauroux

Fondatrice et rédactrice en chef

Catégories associées :

Le Dossier du Mois Le Journal

Articles qui devraient vous intéresser

Systancia fête ses 20 ans A l'occasion de ses 20 ans, Systancia a organisé le 13 septembre dernier, en présence de ses collaborateurs, une soirée de gala au centre culturel MOT...
Une nouvelle usine 4.0 pour EMI EMI, entreprise spécialisée dans l’injection de matière plastique à Hésingue, s’apprête à déménager à la fin de l’année 2017. Depuis fin 2016, elle pr...
Dossier Textile: Protechnic, partout dans le monde Le textile aujourd’hui renaît en partie grâce à la compétence et la technicité déployées dans le secteur des textiles techniques. L’entreprise Protech...
L’Intelligence Artificielle au service de la Cybersécurité Systancia donne rendez-vous le jeudi 6 décembre pour une conférence en ligne sur le thème "L'Intelligence Artificielle au service de la Cybersécurité"...