UHA 4.0 et la Ligne du Numérique labellisés par l’Education nationale

Lancée le 17 septembre 2015 par le Président de la République, la Grande Ecole du Numérique (GEN) réunit des formations dans le domaine du numérique qui s’adressent en priorité aux jeunes sans qualification ou diplôme et aux personnes à la recherche d’un emploi ou en reconversion professionnelle. 171 formations ont été labellisées le 3 février dernier lors d’une cérémonie organisée à l’école 42 par les Ministres de l’Education nationale, de l’Emploi et de la Ville à l’instar de deux écoles mulhousiennes. 

Pour le Maire de Mulhouse « la labellisation de ces deux formations très complémentaires qui s’installeront prochainement dans la Cité numérique KM0, bâtiment‐totem de la French Tech Alsace vient récompenser cet esprit entrepreneurial qui caractérise bien Mulhouse. « 

La Ligne du numérique et UHA 4.0 labellisés

  • La «Ligne numérique » s’adresse prioritairement à des jeunes sans emploi ni formation. Portée par le pré‐incubateur e‐nov campus, ce dispositif a déjà accompagné sa première promotion (1000 heures de formation en mode projet dont 200 en entreprise) et s’apprête à accueillir la seconde au printemps, dans le cadre d’une coopération avec Cybercap, formation multimédia de Montréal et la Fabrique du numérique de Gonesse (également labellisée).
  • UHA 4.0, qui s’adresse à des étudiants en cours de réorientation et leur permet d’obtenir une licence professionnelle de développeur en pédagogie inversée (ni cours, ni examen, travail en mode projet) par validation des acquis de l’expérience (VAE). Ce dispositif accueille aujourd’hui 150 étudiants et ouvre un master professionnel.

« Nous avons la chance d’avoir, au sein de l’Université de Haute‐Alsace (UHA) et en liaison avec nos entrepreneurs, de vrais innovateurs. Je tiens à rendre hommage à Gérald Cohen, président d’e‐ nov campus et Pierre‐Alain Muller, vice‐président innovation de l’UHA pour leur engagement en faveur du numérique et des jeunes Mulhousiens. Ils nous montrent aujourd’hui à quel point il est devenu nécessaire de penser autrement la formation pour utiliser toutes les formes d’intelligence. Je souhaite également remercier les partenaires de ces programmes, parmi lesquels la Région, le Syntec numérique et Rhénatic. Je crois, enfin, qu’à la notion de « décrocheurs », nous devons substituer celle, plus positive, de « persévérance scolaire » comme au Québec où les formations numériques sont considérées comme des « armes de séduction massive » en offrant une qualification réelle et un accès aux métiers de demain », conclu Jean Rottner.

D’après Communiqué de presse


Informations sur l'auteur :

20131130_152152

Sarah Meliani

Rédactrice

Catégorie associée :

Actualités

Articles qui devraient vous intéresser

Atelier du commerce : « il faut vaincre la morosité » Comme chaque premier mardi du mois, le café du commerce est le rendez-vous incontournable des commerçants mulhousiens. Retour.  "Vaincre la morosité"...
Nouveau service chez Rector: la prescription Dirigée par Denis Schmit, la nouvelle équipe Prescription présente les innovations Rector auprès des architectes, bureaux d’études, promoteurs et éc...
VOEUX À LA CCI Sud Alsace Mulhouse Hier les voeux prononcés par Jean-Pierre Lavielle, président délégué de la CCI-SAM,  dans un style un peu nouveau, concret et dynamique, ont eu pour o...
Destinations estivales des professionnels de l’ouest !     Durant l’Apériscope du 17 juin, nous avons interrogé une soixantaine de participants sur leurs projets de vacances. Sur les 44...