Transports Bientôt un superbus pour l’E3

Malgré une desserte en transports en commun nettement améliorée, notamment grâce à la concertation entre l’association des usagers de l’E3 et la Compagnie des Transports en commun (CTS), la desserte de l’espace reste perfectible. Le projet de bus à haut niveau de service (BHNS) va simplifier d’ici 2015, la vie des salariés, étudiants, clients, prospects, visiteurs, fournisseurs, etc. Des aménagements routiers doivent aussi simplifier la liaison depuis le centre de Strasbourg.

Le périscope, journal économique, strasbourg E3 : superbus pour l’E3
Hors jardon technocratique, il s’agit d’un transport en commun à mi-chemin entre le bus et le tram. Circulant en site propre (sur 80 % du parcours), ses véhicules seront pour autant plutôt des autobus d’un genre très amélioré par rapport à l’existant. La ligne qui est en cours d’étude publique en fin de cette année reliera l’E3 à la gare de Strasbourg, via la rue de Hochfelden complètement réaménagée. Les véhicules prévus circuleront de 5 h 15 à minuit, avec une fréquence soutenue aux heures de pointe, et une capacité de 120 places. Ils bénéficieront d’une priorité aux feux rouges là où leur ligne croisera la voirie urbaine. De quoi permettre une vitesse commerciale voisine de 20 km/h, et donc environ 15 minutes entre la gare et l’E3.

Le budget consacré par les pouvoirs publics à cette liaison s’élève à 25 millions d’euros, dont une part financée par l’Etat et une autre par le Conseil général du Bas-Rhin. Chaque station bénéficiera d’un aménagement similaire aux stations du tram, avec les systèmes d’information actuellement en vigueur sur l’horaire des prochains passages. Ces informations pourront aussi être trouvées sur le site web de la Compagnie des transports Strasbourg (CTS) et via smartphone.

A vélo, dans l’E3, on dépasse les autos…

Le parcours envisagé, en partant de la Gare centrale, emprunte successivement le boulevard Wilson, la rue Wodli, puis le rondpoint de la Gare aux marchandises puis la rue de Hochfelden, la rue Lavoisier dans la Cité Nucléaire, la route de Hausbergen et enfin l’avenue de l’Europe jusqu’au terminus situé au niveau de la Chambre de métiers à l’Espace Européen de l’Entreprise.

L’enquête publique en cours dira quel accueil est réservé à ce projet. Sans en préjuger, on peut imaginer qu’il sera très favorable, car les 5 km de la ligne desserviront les bâtiments abritant quelque 7 000 salariés et étudiants de l’E3, sans oublier 11 000 habitants vivant à proximité du parcours. Et sans omettre non plus les personnes appelées à se rendre dans l’E3 pour des raisons professionnelles et qui ne seront plus contraintes d’utiliser leur véhicule personnel.

A noter par ailleurs que le réaménagement de la rue de Hochfelden et Lavoisier favoriseront également les liaisons cyclables, déjà utilisées en desserte de l’espace. Mais l’amélioration des pistes cyclables va convaincre de nouveaux usagers de pratiquer le trajet domicile-travail, ou les rendez-vous professionnels, à bicyclette. Depuis le centre de Strasbourg, ces solutions sont de toute façon déjà au moins aussi rapides que la voiture (!).

Didier Bonnet


Informations sur l'auteur :

PORTRAIT BEA

Béatrice Fauroux

Fondatrice et rédactrice en chef

Catégorie associée :

Actualités

Articles qui devraient vous intéresser

La passerelle prête fin 2014 L’accessibilité de l’E3/Mittelfeld va s’améliorer pour les piétons et les cyclistes en provenance du centre de Schiltigheim. Une passerelle réservée a...
Transformation de l’entrepôt Seegmuller à Strasbourg À Strasbourg, le vendredi 19 avril à 9h45 et sur le chantier de l’ancien entrepôt Seegmuller de la Presqu’île Malraux, la société alsacienne BCM (Baum...
Invitation à l’Apériscope Strasbourg – Jeudi 13 juin Invitation à Jeudi 13 juin de 19h à 21h Hôtel Kyriad - Palais des Congrès 6 avenue Pierre Mendès France à Schiltigheim représenté par M. Hervé...
Les TIC toujours en bonne forme Malgré un ralentissement de la croissance au second semestre 2012, l’activité des 450 entreprises alsaciennes du secteur des TIC ayant répondu à une e...