Systancia, l’innovation au coeur de ses solutions de cybersécurité, d’intelligence artificielle et de virtualisation d’applications

Éditeur français de logiciels de cybersécurité, Systancia a été créé par Christophe Corne en 1998. Cette entreprise mulhousienne est aujourd’hui la seule entreprise européenne à détenir la technologie ‘’zéro trust’’, selon le Gartner, société de conseil américaine.

Systancia est né en 1998, alors qu’il n’était encore qu’étudiant en thèse. « Avant même d’avoir soutenu, créer mon entreprise était la suite logique de ma carrière », se souvient Christophe Corne. La raison d’être première de Systancia était la mise à disposition d’applications à distance pour des utilisateurs. L’entreprise se développe progressivement jusqu’à gagner le milieu scolaire, via un environnement numérique de travail. Un produit qu’il vend en 2004 au groupe Hachette Livre. « Le produit de cette vente m’a permis de développer Systancia. »

Le « zéro trust » depuis 2014
L’entreprise se développe à mesure qu’émergent de nouveaux besoins, à commencer par celui de protection. « Les utilisateurs ont commencé à utiliser nos applications à l’autre bout du monde. Les serveurs étaient alors exposés. » En 2014, Christophe Corne met un premier pied dans le monde de la cybersécurité jusqu’à éditer des solutions de ‘’zéro trust’’, pour offrir une qualité supérieure de sécurité. « Il permet un accès unique à la ressource par un contrôle de l’identité numérique de l’utilisateur. Nous mettons en place des barrières infranchissables. Le jour où le collaborateur part, tout accès est révoqué. »

L’arrivée de l’environnement Cloud en 2019
Une nouvelle étape est franchie en 2019. Systancia commence à basculer une partie de ses produits dans un environnement cloud. Un nouveau produit pour sécuriser le télétravail. « À l’arrivé du Covid, nous n’étions pas tout à fait prêts. Les cycles de vente et d’installations étaient longs. Il fallait compter près d’un an de la rencontre du prospect à l’installation en production. Avec l’approche Cloud, nous hébergeons le produit qui peut alors être découvert et testé par le prospect le lundi matin pour un paramétrage en fin de journée. » Une solution qui permet le démarrage immédiat du télétravail sécurisé depuis novembre 2020.

25% de sa masse salariale dédiée à la R&D
Systancia s’adresse à tout type de clients, des institutions aux grands groupes industriels en passant par le monde hospitalier, l’automobile, le secteur bancaire, les assurances, aussi bien que les Ministères. « Nous avons de plus en plus d’entreprises de petite taille. » Ses logiciels sont désormais utilisés par 600 clients, majoritairement installés en France, mais aussi en Europe ainsi qu’au Moyen Orient. Systancia, c’est une équipe de 140 collaborateurs dont 35 dédiés à la R&D. « Ils représentent 25% de notre masse salariale. Nos ingénieurs conçoivent nos produits selon les besoins de nos clients, complétés par les innovations que nous pensons nécessaires au marché. Nous avons également une équipe support, en soutien de nos clients, une équipe de consultants pour les aider dans l’installation, que ce soit sur place ou à distance ainsi qu’une équipe de commerciaux, présents pour accompagner les équipes techniques des entreprises avant la vente, sans oublier notre équipe marketing. » Des équipes qui ont toutes le goût de l’innovation.

L’ANSSI, pour se challenger au quotidien
Dans ce marché concurrentiel, quatre sur cinq sont nord-américains. « Nous sommes reconnus comme la seule entreprise européenne à détenir la technologie zéro trust. Dans ce sujet de cybersécurité, nos clients se montrent attentifs à l’éditeur qu’ils choisissent. » Au quotidien, Systancia est challengé par l’ANSSI (Agence nationale de sécurité de systèmes d’information) qui établi les certifications de ses produits. Sur la partie cloud, Systancia est parmi les premiers à disposer de l’expérience utilisateurs avec des installations en quelques clics pour arriver à un bon niveau de sécurité.

Néomia investit le marché de l’intelligence artificielle en 2021
En 2021, Systancia a créé une filiale, Néomia. Une filiale dédiée à l’Intelligence Artificielle. « Nous proposons un produit d’authentification en continu. Cela veut dire qu’il est possible de vérifier à tout instant si l’utilisateur est le même. On définit pour cela une empreinte comportementale. »

Un engagement fort sur le territoire mulhousien
Fortement engagé sur le territoire, Christophe Corne est administrateur de la CPME68 depuis 2019. « Pour moi, Systancia est redevable à son territoire. Mulhouse a souffert de la désindustrialisation mais elle garde de son passé son foncier, ses valeurs et son esprit entrepreneurial qui existe depuis deux siècles. Il est de notre responsabilité de conserver cette flamme, l’entretenir et la faire grandir. Il faut passer d’un Mulhouse défensif à un Mulhouse offensif pour attirer de nouveaux talents. La CPME68 est dans cette même logique. »

Emilie Jafrate

Systancia
3, rue Paul-Henri Spaak – 68390 Sausheim
03 89 33 58 20
www.systancia.com


Informations sur l'auteur :

PORTRAIT BEA

Béatrice Fauroux

Fondatrice et rédactrice en chef

Catégories associées :

Actualités Le Journal Numérique