Que sera l’entreprise du futur ? #bzbalsace

Dans le cadre du festival Bizz & Buzz, la Maison de l’Entrepreneur de Mulhouse a eu l’occasion d’accueillir, mardi 15 mars 2016, trois intervenants autour de la thématique suivante: l’entreprise du futur. Compte-rendu.

« Ce festival permet de prendre conscience du champs des possibles de votre entreprise« , déclare Thiébaut Zeller, président de la commission économie numérique de la CCI Alsace qui souligne la qualité de ce festival classé dans le top 10 national des événements numérique en France par le JDD.

L’entreprise libérée

« Il vaut mieux être la tête d’une souris que la queue d’un éléphant » : c’est sur ce dicton de sa grand-mère que Franck Vu Hong, CEO chez Aepsilon, a décidé de changer son monde. Comment ? En donnant les clés et le pouvoir décisionnel à chaque consultant. Résultats : un bonheur qui induit une performance, une nouvelle dynamique et une liberté qui, selon lui, est celle de l’entreprise du futur.

Bizz & Buzz
De gauche à droite: Grégoire Leclerq, Fabienne Arata, Thiébaut Zeller, Franck Vu Hong et Jean- Christophe Freund, responsable de la Maison de l’Entrepreneur

Attirer la génération Z

L’entreprise du futur aura donc une nouvelle organisation managériale mais aussi un nouveau type de collaborateurs. On a tous entendu parler de la génération Y, en poste depuis quelques années maintenant, préparez-vous à accueillir leurs cadets: les Z.  Ces jeunes, connectés depuis la naissance, sont prêts à aller chercher le travail où ils se trouvent à travers le monde. Leurs icônes ? Nelson Mandela. L’ entreprise rêvée ? Un cadre apprenant, contributeur et vibrant, selon Fabienne Arata, cadre dirigeante chez Manpower Group. Rien que ça… Plein de ressources, ces futurs collaborateurs seront prêt à révolutionner l’entreprise à condition de leur offrir une infrastructure technologique adéquate, des valeurs humaines et un leadership partagé.

Ubérisation et nouveaux business

Un nouveau rapport de force est né via les nouvelles plateformes. Pour Grégoire Leclerq, cofondateur de l’observatoire de l’ubérisation, les modèles économiques sont en plein bouleversement. En témoigne les plateformes telles que Booking, Airbnb... »Grâce au numérique, il n’y a pas d’ubérisation sans plateforme numérique, un meilleur service alliant rapidité et efficacité, une indépendance et une relation B to C« , explique-t-il.

Ce concept de sur-traitance, entendez par-là qu’on ne possède rien et qu’on ne produit rien a engendré six enjeux majeurs relatifs au cadre de ce concept, au modèle social, au dialogue social, aux règles fiscales, au code du travail et à l’évolution des modèles économiques. Autant de thématiques sur lesquelles les politiques devront plancher ces années à venir. Un exploit compte tenu de la dernière proposition de loi relative au travail qui se limite au salariat et n’inclut pas l’ubérisation du marché de l’emploi.

Pour la suite du programme du festival Bizz and Buzz, cliquez ici !


Informations sur l'auteur :

20131130_152152

Sarah Meliani

Rédactrice

Catégorie associée :

Actualités

Articles qui devraient vous intéresser

Staffelfelden: une première pierre au Parc d’Activités Marie-Louise Jean-Christophe Thomas, directeur des Transports Aloy Jeudi 28 septembre, une visite du Parc d’Activités Marie-Louise a été organisée en présence ...
L’Audace : soirée sur l’entrepreneuriat à la Fonderie A la Fonderie vendredi soir dernier, près de 150 personnes ont assisté à la présentation du livre édité par Carnets de vie sous la direction d'Agnès L...
Une chef d’entreprise de Mulhouse primée au congrès des FCE Le congrès annuel des FCE - Femmes Chefs d'Entreprises- a eu lieu jeudi 11 octobre dernier à Dunkerque pour récompenser 14 femmes entrepreneurs....
Le RUN 5 du Parc des Collines, c’est reparti ! Cette année, ce sont trois entreprises partenaires - ACTIV RH, Fidurévision et OCI – qui invitent leurs voisins du Parc des Collines, du Trident et de...