La nouvelle promotion licence professionnelle référencement et e-marketing de l’IUT de Mulhouse parrainée par l’agence WAM

Cette rentrée 2021 a été parrainée par David Eichholtzer, créateur de l’agence WAM, véritable référence dans son domaine et leader en France. Un parrainage d’autant plus fort qu’en plus d’être Mulhousien de naissance, David Eichholtzer a participé à la naissance de cette licence e-MAT.

Ils étaient près de 200 postulants. Seuls 25 candidats ont été retenus pour débuter la licence référencement et e-marketing du côté de l’IUT de Mulhouse. Une nouvelle rentrée, la 13ème, et un nouveau parrain. L’agence lyonnaise WAM. Une agence fondée par David Eichholtzer, Mulhousien d’origine. Il découvre le marketing et plus spécifiquement le webmarketing dans une école grenobloise. « C’était en 99, nous en étions aux balbutiements. À l’époque, je m’amusais à modifier des sites et du contenu sur Altavista. Il y avait peu de monde sur le marché ce qui nous a rapidement permis de devenir très forts en référencement. J’aimais le côté gaming et ludique. » David Eichholtzer a également fait partie des débuts de cette aventure e-MAT. « Cela me tenait à cœur de professionnaliser le métier. Treize ans après, cette formation existe toujours. C’est une fierté. »

De gauche à droite : Malik Ferhati, responsable pédagogique de la formation e-MAT, David Eichholtzer, parrain 2021 et fondateur de l’agence WAM, Helder Fonseca, responsable communication et marketing de l’agence WAM et Guillaume Riehl, ancien étudiant désormais vacataire pour la licence et fondateur de GRAW Agency.

Un marché en pénurie de compétences
David Eichholtzer a d’ailleurs toujours conservé des liens forts avec Mulhouse. « Notre responsable de pôle SEO, Mathieu Doubey, vient de cette formation. » WAM, c’est aujourd’hui une entreprise de 44 personnes pour 2,5 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2020 et une ambition affichée de 3,1 millions pour 2021. « Preuve que le référencement est un véritable métier, sourit David Eichholtzer. Et il y a largement encore de quoi faire ! Le marché SEO était encore en tension il y a quelques années. Nous sommes aujourd’hui en pénurie de compétences sur la SEO pure. Nous avons besoin de profils expérimentés mais aussi de personnes qui en sont à leurs débuts, qui partagent la même vision du métier et surtout, qui ont envie de nous rejoindre. Et nous sommes là pour les guider dans le développement de leurs compétences. Par notre expérience, nous comprenons les besoins des entreprises.» L’agence WAM a par ailleurs lancé un recrutement de dix personnes, notamment en Alsace. (certains postes sont déjà en ligne : https://www.wam-referencement.fr/recrutement/)

Cinq métiers pour plus de visibilité sur la Toile
Si le métier en était à ses balbutiements il y a encore 20 ans, il est aujourd’hui en plein boom. « Des grands groupes s’adressent à nous pour être visible sur la toile. Ils ont besoin d’experts. » L’agence WAM dispose de clients historiques comme Belambra resorts, Orange ou encore TV5MONDE. « Pour moi, en 2021, le référencement c’est cinq métiers. Il y a le référencement naturel, la stratégie de contenus – nous disposons d’un pôle de 24 personnes dédiées – les relations presses, la mesure de performance à travers le tracking et la visualisation de données ainsi que la formation. C’était un métier avant très technique. Aujourd’hui, il y a de la place pour tout le monde, selon sa sensibilité. »

Un coup d’accélérateur ces 18 derniers mois
Un métier qui a connu un véritable coup d’accélérateur ces 18 derniers mois avec l’arrivée de la crise sanitaire. « Beaucoup d’entreprises ont rapidement pris le virage de la digitalisation, même les industries. Elles tentent de rattraper le temps perdu. Nous avons plus encore aujourd’hui l’impression de jouer un rôle en aidant les entreprises à développer leur business et leurs emplois. Si nous étions au départ considérés comme des geeks, nos métiers ont quelque part gagné leurs lettres de noblesse. On construit la marque des entreprises et on les aide à rencontrer leur public. »

90% d’étudiants trouvent un emploi dans les six mois qui suivent la fin de formation
Mise en place en 2008 à Mulhouse, cette licence e-MAT a déjà vu passer près de 350 étudiants. En sortie de formation, 75% des étudiants trouvent immédiatement un emploi. Il sont 90% à trouver dans les six mois. « Actuellement, je dispose de 80 offres d’emplois pour 25 étudiants. Ils ont l’embarras du choix. 50 de ces offres restent sur le carreau… » Des étudiants qui constituent un vivier de compétences pour les entreprises de Mulhouse et envions mais qui trouvent également leur bonheur à l’étranger avec des recrutements jusqu’en Asie, à Malte, au Canada, ou encore au Luxembourg et en Belgique.

Un cercle vertueux
« Chaque rentrée est chargée d’émotions et celle-ci ne fait pas exception, souligne Malik Ferhati, responsable pédagogique de cette formation depuis quatre ans. Nous contribuons chaque année à former des jeunes qui ont la chance de rentrer dans cette nouvelle économie avec un taux d’employabilité important. Nous faisons partie d’un cercle vertueux puisque ces mêmes étudiants sont amenés à occuper des potes à responsabilité dans les métiers de la SEO. » Ancien étudiant de la promotion 2016, Guillaume Riehl est aujourd’hui vacataire de la licence e-MAT. À son compte, il a fondé son agence GRAW Agency. Installé dans le Bas-Rhin il œuvre pour optimiser la stratégie digitale de ses clients. Un moyen, pour l’IUT de Mulhouse, de lier les connaissances pédagogiques à l’expertise du métier. Parce que la licence e-MAT met en avant le concret.

Emilie Jafrate

Licence e-MAT de l’IUT de Mulhouse
Campus des Collines
61, rue Albert Camus – 68093 Mulhouse Cedex
03 89 33 75 80
www.licence-referencement.fr
Agence WAM : wam-referencement.fr


Informations sur l'auteur :

Emilie Jafrate

Journaliste

Catégorie associée :

Actualités