Working Spirit : la belle ascension d’une agence d’intérim

Sophie Tschirhart a lancé à Mulhouse en 2015 son agence d’intérim et de recrutement. Après seulement deux ans, Working Spirit compte aujourd’hui huit salariés et réalise un chiffre d’affaires de sept millions d’euros.

Quinze ans d’expérience
Working Spirit est spécialisée dans le transport et la logistique. « Nous travaillons aussi pour les professionnels de l’industrie et nous développons le secteur du tertiaire. Outre le travail en intérim, nous proposons aussi des placements fixes », indique Sophie Tschirhart. La dirigeante, qui évolue dans le domaine du travail temporaire depuis quinze ans, a pu mettre à profit son expérience et sa passion pour se démarquer.

Une agence d’interim proche de ses clients
La proximité étant l’une des forces de Working Spirit, Sophie Tschirhart a ouvert en juin 2017 une seconde agence sur le Territoire de Belfort. « Certains de nos clients y avaient déménagé, c’était le moyen de se rapprocher d’eux ». Les clients de Working Spirit sont majoritairement des PME. « Nous avons la même manière de fonctionner, parlons le même langage. Nous sommes à leur écoute et les accompagnons dans leur développement ».

Des formations pour les intérimaires
« Nous manquons de candidats par rapport aux postes proposés dans les entreprises. Nous pallions ce manque en formant à notre charge des intérimaires correspondant aux besoins ». Cette année, Working Spirit a formé soixante personnes, comme des caristes ou préparateurs de commandes. En 2018, ce sera au tour d’une trentaine de chauffeurs poids lourds. Ces formations durent de cinq semaines à six mois. A la clé pour l’intérimaire, l’obtention d’un diplôme d’État. « Notre stratégie, c’est d’anticiper les besoins des clients ».

Un démarrage exemplaire
Depuis le démarrage en 2015, le chiffre d’affaires de Working Spirit est en progression constante. « Nous possédons un vivier important d’intérimaires, ce qui nous permet de répondre rapidement aux demandes. Nous sommes également flexibles. Je travaille par ailleurs avec une équipe stable et compétente ». Cette année, l’agence déménagera dans des nouveaux locaux rue de Bâle. « Ici, nous n’avons plus assez de place pour continuer à nous développer et recruter du personnel ». Sophie Tschirhart est optimiste pour la suite : « Nous constatons une reprise de l’activité sur le marché du travail, il y a beaucoup d’emplois. Notre objectif est de trouver encore plus de candidats ».

Magali Santulli

Working Spirit
43 avenue Clémenceau à Mulhouse
03 89 51 29 89
www.working-spirit.fr


Informations sur l'auteur :

Magali Santulli

Catégories associées :

Le Journal Services aux entreprises

Articles qui devraient vous intéresser

4 ans de gestation pour le TGV “mulhousien“ André Reboul, chef de projet TGV Rhin-Rhône pour l’Alsace, a planché sur la question pendant 4 ans. Préparer la venue du TGV à Mulhouse n’a pas été un...
Binda Opticiens voit loin grâce à ses 5 magasins Optic 2000 L’opticien mulhousien aux 5 magasins Optic 2000 se maintient dans un secteur contraint, avec des tarifs imposés par les mutuelles. Ses atouts : la qua...
Scutum veille sur vous Leader français sur ce secteur, Scutum n’est cependant pas qu’une société de télésurveillance. Elle commercialise et installe des systèmes d’alarmes é...
Cycles Beha : urbain, branché et sur-mesure En décembre 2015, Daniel Beha prenait sa retraite après 50 ans de services pour la petite reine. Trois ans plus tard, les cycles Beha n’ont pas quitté...