Medigreen by Inresa Médical, la seconde main du matériel médical à Richwiller

C’est dans un esprit d’accessibilité que Bertrand Gillet, Gaëlle Pruvost et Angélique Caron ont ouvert les portes de Medigreen, le 7 mars dernier à Richwiller. Une boutique de matériel médical de seconde main.

Dans leur laboratoire installé au cœur de leur magasin à Richwiller, tout est nettoyé, désinfecté, révisé et remis en état avant de rejoindre l’espace de vente dédié. Le cœur de métier de Medigreen est le matériel médical de seconde main. Ici, les clients peuvent trouver leur bonheur, 50 à 70% moins cher que le même objet en neuf. « Les prix de l’occasion restent majoritairement plus abordable même après remboursement d’un produit neuf ! souligne Bertrand Gillet, gérant de la structure. Certaines personnes ont besoin de deux déambulateurs, l’un en rez-de-chaussée, l’autre à l’étage. Aujourd’hui, doubler cet objet est possible grâce à l’occasion. »

L’expérience d’Inresa Médical au service de Medigreen

Cette nouvelle enseigne a demandé un an de maturation, avant de voir le jour. Au départ de l’idée, Gaëlle Pruvost, attachée commerciale chez Inresa Médical. « Je pratique déjà la seconde main dans ma vie privée. Elle est d’ailleurs devenue ma philosophie de vie. En parallèle, chez Inresa Médical, je rencontrais des personnes qui n’avaient pas les moyens de s’équiper correctement en matériel médical parce que ce dont ils avaient besoin était hors budget. » L’idée a fait son bonhomme de chemin avant d’éclore puis de prendre vie avec Medigreen. Ce nouveau commerce vient rejoindre l’aventure Inresa, spécialiste du matériel médical neuf, dont le siège se trouve à Bartenheim et qui dispose d’une deuxième structure sur Altkirch. À sa tête, Bertrand Gillet, fondateur d’Inresa. « La nouvelle génération est très sensible à ce qu’elle consomme, remarque-t-il. Lorsque Gaëlle m’a fait part de son idée, j’ai eu envie de débuter cette nouvelle aventure. Si nous ne nous sommes pas lancés plus tôt c’est aussi parce que ce nouveau métier demande une maîtrise totale de l’activité. »

Trois personnes habilitées à la remise en état du matériel

Medigreen s’appuie sur les 15 ans d’expérience et les 12 000 clients d’Inresa Médical. Un nom et un savoir-faire déjà bien installés en Alsace. Au total, 15 personnes travaillent sur l’ensemble du réseau et trois d’entre elles sont habilitées à la remise en état. « Notre personnel est déjà formé à la remise en bon état d’usage du matériel par le biais de notre parc de location. Nous avons juste dupliqué le schéma. » Le matériel, aujourd’hui, arrive jusqu’à Medigreen par le biais de structures spécialisées lorsqu’elles renouvellent leur parc ainsi que par des dons. Inresa fait également partie des fournisseurs de Medigreen par son matériel de démonstration. « On nous dépose également des objets qui ne sont pas aux normes françaises mais en parfait été d’utilisation. C’est le cas par exemple des anciens chariots à médicaments. Ils passent alors en humanitaire. »

Une réponse globale aux besoins des patients

Avec l’arrivée de Medigreen, Inresa Médical étoffe son offre de service. « Nous sommes désormais pluri-enseignes, ce qui nous permet d’apporter une réponse globale du neuf à de l’occasion remis en état d’usage. Quel que soit le client, il entrera dans l’une des activités de notre entreprise », souligne Bertrand Gillet. En s’installant à Richwiller, le fondateur d’Inresa vise également un nouveau cœur de cible, plus urbain, du particulier, ainsi que les professionnels rattachés à l’hôpital à domicile (HAD) sur des demandes spécifiques. Ouvert le 7 mars 2022, Medigreen a demandé un investissement de 100 000 euros. Le point mort économique de l’entreprise est estimé à 30 000 euros de chiffre d’affaires mensuel. Un point à atteindre
d’ici trois ans.

Emilie Jafrate

Medigreen by Inresa Medical
1A, rue de Kingersheim, Richwiller
03 89 70 76 80
inresa-medical.fr
Inresa Medical


Informations sur l'auteur :

picto_periscope

Le Périscope

Catégories associées :

Actualités Commerces Le Journal