Laines & Co, un commerce de laine itinérant

Laines & Co a été créé en octobre 2015 par Andréa Tschernig. Son commerce a la particularité d’être ambulant et se déplace de marchés en marchés avec son truck.

Une reconversion par passion
Ex-employée de DHL en Suisse, Andréa Tschernig a décidé de tout quitter pour faire de sa passion son métier. « J’ai quitté le confort de l’emploi salarié, mais j’avais cette envie de me reconvertir. Je tricote depuis de nombreuses années, et je m’y suis mise de façon intensive il y a dix ans. J’ai constaté sur internet un renouveau du tricot. Les jeunes aussi s’y mettent. Cela m’a encouragé à commencer cette aventure ». Andréa se déplace dans un truck des années 1960 entièrement adapté à son activité. Dans son véhicule, on trouve une large gamme de pelotes de laine.

100% laine
Andréa ne commercialise que du 100% laine. « Je me fournis entre autres auprès de deux marques françaises : Fonty et De Rerum Natura. Les autres produits viennent d’Allemagne, du Danemark, des Etats-Unis, du Pérou, d’Uruguay… Des marques de qualité j’apprécie et utilise ». Andrea est attentive à la fabrication responsable de ces laines. « J’ai par exemple de la laine certifiée GOTS, c’est-à-dire qu’elle est composée de fibres biologiques certifiées, ou bien de la laine qui n’est pas traitée. Pour moi il est important que les animaux, ainsi que les personnes intervenant dans le processus de fabrication soient bien traités ».

Une présence sur internet
A l’heure actuelle, Andréa ne vend que des pelotes de laine. « J’ai des demandes de clientes qui voudraient également trouver des produits finis. J’ai récemment acheté une vieille machine à tricoter. Quand je l’aurai maîtrisée, je commercialiserai des pièces, comme des chaussettes ». Si Andréa est présente uniquement sur les marchés, elle est en train de finaliser son site internet, afin de faire de la vente à distance. « Parfois, mes clientes viennent de Strasbourg ou de plus loin encore ».

S’émanciper des marchés
Si le truck est l’activité principale d’Andréa, celle-ci n’arrive pas encore à en vivre. « Je parviens à couvrir mes frais, mais je ne peux pas me verser de salaire. Je dois me faire connaître davantage et avoir des clients réguliers ». Mais la fréquentation en baisse des marchés ces dernières années est un frein à son activité. « J’aimerais pouvoir me déplacer dans des villages où il y a de la demande, mais en dehors du cadre du marché. Tout le monde y trouverait son compte. Les laines que je vends ne se trouvent nulle part dans la région, sauf sur internet. Et certaines tricoteuses préfèrent les voir et les toucher avant d’acheter. Je pourrais donc faire venir les laines jusqu’à elles. Quant à moi, j’aime rencontrer des gens et échanger sur le tricot ».

Apprendre à tricoter
Andréa propose trois heures de cours de tricot les samedis après-midi et les dimanches après-midi à la Tricothèque de Mulhouse. « A chaque fois, il y a un thème différent : les chaussettes, tricoter des mailles endroits et envers, les différentes techniques de tricot… Une séance coûte 35€ et deux séances coûtent 65€. J’anime aussi deux cafés-tricot gratuits : un à la Maison Engelmann un lundi sur deux et un autre tous les jeudis de 18h à 20h au Temps d’une Pause ». Andréa réfléchit à développer davantage ses cours de tricot à l’avenir.

Magali Santulli

Laines & Co
Contact : 06.77.63.75.88 ou contact@lainesandco.com
Tricothèque: 12 rue de la Synagogue à Mulhouse
Horaires des marchés et prochains cours de tricot sur https://lainesandco.com


Informations sur l'auteur :

Magali Santulli

Catégories associées :

Le Journal Magazine

Articles qui devraient vous intéresser

Le Comptoir de Messénie, produits alimentaires grecs et développement durable Créée en 2006 par Maud Marchal, cette société est en constante progression. Ambassadeur de l'alimentation grecque en France et du développement durabl...