Yes, they CAN !

Crée en 1989, la société Can Packaging développe et fabrique des boîtes d’emballage pour le secteur agro-alimentaire et l’industrie du tabac. Développés par Georges Sireix, Président, et Guillaume Sireix, Directeur Général, les produits ont la particularité d’être fabriqués par des machines entièrement conçues par les deux hommes. C’est cette connaissance du process qui garantit une parfaite maîtrise du produit, de sa création à sa fabrication.

Le périscope, journal économique de Mulhouse et environs : CAN Packaging
Guillaume Sireix

« Notre métier consiste à produire des contenants directs pour l’agro-alimentaire et du tabac, qui a les mêmes contraintes », dit Guillaume Sireix. « Les emballages sont “haute barrière“, c’est-àdire hermétiques à l’air et à l’humidité pour une protection optimale du contenu. L’idée est de proposer des produits avec plus de carton et moins de plastique ». Les emballages contiennent 90% de carton recyclé – provenant des Vosges et de la Forêt Noire – et de fibre vierge, venant des pays scandinaves. Cela permet ainsi à Can Packaging de fournir à ses clients des produits sans couvercle en plastique ni de fond en métal. « Nous avons notre propre bureau d’études pour la conception des machines de fabrication et nous faisons breveter les process », poursuit le Directeur Général. De cette manière, la société est capable de répondre aux besoins de son client en créant une ligne de fabrication spécifique finie, du projet de boîte jusqu’à sa sortie de production. « Pour ces créations, nous mettons un point d’honneur à maîtriser la technologie de base et à ne proposer que du produit haut de gamme », ajoute M. Sireix.

Une croissance forte

Pour répondre aux besoins de production sans cesse en augmentation, une seconde usine a été ouverte en 2010 à Ancenis (Pays-de-Loire). Une situation stratégique au regard de l’implantation des sociétés agro-alimentaires en France « Nous avons pour objectif d’atteindre les 35 millions de boîtes produites, essentiellement destinées au marché français d’ici à la fin de l’année 2011, soit autant que pour notre unité de Habsheim ». Can Packaging voit son chiffre d’affaires progresser de 35% par an depuis 2008 et sa production fonctionne 24/24h et 7/7j. « Notre développement est dû à plusieurs facteurs conjugués. La hausse des prix du tabac a incité les gens à rouler leurs cigarettes, nos boîtes en carton sont écologiques et de ce fait ne sont pas soumises aux taxes habituelles sur l’emballage. Pour certains clients, l’économie peut être de plusieurs milliers d’euros par an. De plus, le carton permet de proposer une surface d’impression totale. »

Des machines en constante évolution

Le secteur de l’emballage est particulièrement concurrentiel et pour résister il n’y a pas de solution miracle. « La matière première est chère et elle va continuer à augmenter, mais pour nous il n’est pas question de faire du bas de gamme. Il y a ceux qui délocalisent, mais ce n’est absolument pas notre manière de fonctionner. Alors pour nous, le moyen de réduire les coûts est d’augmenter la productivité. Avec notre savoir-faire en création de machines, nous sommes capables de relever ce défi en créant de nouveaux outils pour être de plus en plus compétitifs », affirme Guillaume Sireix, qui, connaissant parfaitement ses machines, n’hésite pas à mettre les mains dans le cambouis pour en affiner les réglages. Il est d’ailleurs persuadé qu’une industrie alimentaire de haute qualité recèle un fort potentiel d’emplois. « Cela ne se délocalise pas ! », termine-t-il.

Hervé Weill

Journal économique de Mulhouse et environs - Le périscope : information économique mulhousienContact : avenue Valparc, Habsheim
03 89 54 04 44 – www.canpackaging.com


Informations sur l'auteur :

PORTRAIT BEA

Béatrice Fauroux

Fondatrice et rédactrice en chef

Catégorie associée :

Industrie

Articles qui devraient vous intéresser

Le-Mobilab, l’expertise ambulante Le Cetim-Cermat dispose désormais d’un laboratoire mobile d’investigation et d‘expertise matériaux, le Mobilab. Ce véhicule permet d’effectuer un maxi...
Dollfus-Muller, une entreprise en pleine mutation Dirigée par Hugues Schellenberg depuis octobre 2009, l’entreprise de fabrication de feutres pour l’industrie textile d’Heimsbrunn, qui a fêté ses 200 ...
Nouveau : pour votre entreprise, un reportage en images réalisé par notre rédaction Pour la visibilité de votre savoir-faire sur le web notamment, une équipe du Périscope composée d’un journaliste et d’un photographe professionnel vou...
OTE Ingéniérie, chef d’orchestre du chantier IKEA Créé en 1962, OTE Ingénierie siège à Strasbourg et dispose d’un cabinet mulhousien composé de 9 personnes. Dirigé par Raymond Richter, chef de projet ...