Sauter, un développement durable

L’entreprise spécialisée dans la gestion technique des bâtiments connaît une croissance continue depuis sa réorganisation amorcée en 2000. A la source de l’efficacité énergétique des bâtiments, un enjeu majeur pour la planète, l’entreprise est sur les rails d’un développement durable.

Stéphane Marcinak et Michel Dentz
Stéphane Marcinak et Michel Dentz

De La Filature, centre culturel mulhousien aux Cuisines Schmidt, en passant par les villes d’Ungersheim, de Mulhouse et de Colmar, l’Hyper U de Sierentz, Sanofi ou encore le Casino de Blotzheim : de nombreux bâtiments collectifs, dont des collèges et lycées, sont gérés par les automates de régulation conçus par Sauter. “Nous avons de nombreux projets à venir, car l’efficacité énergétique est l’affaire de tous les bâtiments aujourd’hui ”, explique Michel Dentz, Directeur de Région Alsace Franche-Comté.

Siège France à Mulhouse

L’entreprise, dont les automates optimisent les flux (chauffage, eau, électricité…) travaille dans le monde entier, du Théâtre national de Prague à l’Hôtel Meurice à Paris, et son siège France est au Parc des Collines à Mulhouse. “Nous tenons à conserver ce siège ici, parce que nous sommes près du Bon Dieu”, souligne avec humour le Président de Sauter Stéphane Marcinak, “notre usine pour toutes les filiales et notre siège Monde sont à Bâle. La Suisse est le pays d’origine de Sauter, qui fêtera ses 100 ans en 2010”. La société qui a démarré avec un brevet suisse de minuterie pour les usines en 1910 compte aujourd’hui 1.800 salariés à travers le monde.

Une nouvelle culture d’entreprise

Le doublement (!) du chiffre d’affaires de Sauter France entre 2002 et 2008, qui est passé de 12 à 24 M€ (et 26 M€ prévus pour 2009, soit +10% par rapport à 2008), est dû à une réorganisation menée par Stéphane Marcinak, directeur général devenu président. “Jusqu’à la fin des années 90, notre culture d’entreprise était exclusivement technique, nous avons beaucoup travaillé sur la qualité du service et la communication”, explique-t-il. L’entreprise a su prendre le virage de la modernité, marquée par la nécessaire économie de toutes les énergies. Ses automates s’adaptent à toutes les tailles de bâtiments, et à tous les paramètres de la gestion technique, “ce sont de véritables ordinateurs de bord, des cerveaux de la gestion technique”, précise Michel Dentz.

Une gestion sociale durable

La réorganisation de l’entreprise s’est terminée par le déménagement en 2009 du siège de la Mer Rouge au Parc des Collines, dans un bâtiment conçu en concertation avec les salariés. En effet, le réseau Idée Alsace a accompagné l’entreprise dans la conception des espaces privatifs et communs du siège de l’entreprise, pour plus de bien-être au travail. “Nous avons la volonté d’être irréprochables sur le plan du développement durable, qui est aussi social”, conclut Stéphane Marcinak.

Automate de régulation - SAUTER
Automate de régulation – SAUTER


SAUTER, création 1910

1800 salariés dans le monde dans 22 filiales, 119 personnes en France, 60% de fonctions techniques, 40% commercial et administratif. Siège France à Mulhouse. 10 personnes en Alsace Franche-Comté, où Sauter recherche un commercial.
CA HT : 26 M€ en 2009, 12 agences ont été créées dans toute la France pour être au plus près de la clientèle.
Sauter est membre d’Idée Alsace (www.ideealsace.com)

Sauter
56 rue Jean Monnet, Tél. 03 89 59 32 66
www.sauter.fr


Informations sur l'auteur :

PORTRAIT BEA

Béatrice Fauroux

Fondatrice et rédactrice en chef

Catégorie associée :

Industrie