Made in Mulhouse

L’entreprise Clairefontaine-Rhodia, basée à Illzach et à Ottmarsheim, est l’une des quatre filiales du groupe Exacompta-Clairefontaine qui affiche 540 millions de chiffres d’affaires et 3.300 employés, dont 90% sont en France. La filiale alsacienne, avec son usine de fabrication et son centre logistique, exporte ses produits dans le monde entier et est le leader mondial de la papeterie d’ambiance, dont les multiples collections élaborées en Alsace même ont vocation à se développer. Elle poursuit une vraie démarche environnementale et veut se situer dans une dynamique industrielle locale.

Le périscope, journal économique de Mulhouse et environs : Guillaume Nusse - Clairefontaine
Guillaume Nusse

Le fameux bloc orange Rhodia est fabriqué dans l’unité de production de l’Ile Napoléon (l’ancienne usine Calligraphe rachetée en 1987) et est vendu dans plus de cent pays à travers le monde. « On trouve du “made in Illzach“ partout, même au fin fond de la Mongolie », clame Guillaume Nusse, président-directeur général et ardent défenseur de l’industrie et du savoir-faire alsaciens. Sont produits également dans cette usine où travaillent 40 personnes, les cahiers “piqûre“ calligraphe et Clairefontaine distribués en France et dans les DOM-TOM ainsi que dans toute l’Afrique francophone. Pour optimiser et assurer la gestion des commandes sur tous les continents, un centre logistique a été crée en 1999, d’une surface de 15.000 m2 qui a été doublée en 2004 et où sont employés cent personnes. « Nous sommes idéalement situés, avec autour de nous trois autoroutes, une voie navigable et un aéroport » remarque le PDG. Avec ses lignes optimisées de préparation de commandes, 80% des commandes sont expédiées le jour même, directement chez les clients dans un rayon de 1.000 km autour du site. Pas moins de 50 personnes veillent à la préparation de ces commandes.

« Nous faisons du low tech ! »

Les produits de papeterie sont déclinés sous de nombreuses formes, pour un achat d’utilisateur ou d’impulsion : « Notre présence sur le marché scolaire est importante et il est indispensable de s’y maintenir, mais ce n’est pas notre unique secteur. Nous sommes aussi très actifs dans les arts et loisirs », continue M. Nusse. Ces produits de collage, de coloriage, de découpage ou encore de peinture, non seulement ne connaissent pas de baisse des ventes, mais est en plus en perpétuelle évolution. « Les technologies “High Tech“, se dévorent entre elles. Aujourd’hui on n’a plus un téléphone, un MP3 et un dictaphone. Tout est en un seul produit. Chez nous les produits s’additionnent. J’aime dire que nous faisons du “Low Tech“ et nous y sommes bien ! ». Les nouveaux produits sont pensés et élaborés à Ottmarsheim. « Il n’y a pas moins de 15 nouvelles gammes annuelles et notre collection Pollen (papier, enveloppes et cartes) est riche de plus de 1.000 références » précise Guillaume Nusse. « Toutes les décisions concernant la création de nouveaux produits sont prises ici-même. C’est important dans la rapidité de réaction et c’est aussi valorisant pour nos créatifs », dit le PDG.

Le périscope, journal économique de Mulhouse et environs : Clairefontaine logistique

Une politique d’environnement et d’implication locale

L’industrie de la papeterie est forcément impliquée dans les problèmes écologiques, pour ce qui concerne la préservation du bois. « Nous sommes dans des objectifs supérieurs à la norme depuis toujours » assure Guillaume Nusse. « Tous nos papiers sont 100% écologiques. Nous travaillons avec des producteurs de forêts durables et nos usines sont à la norme iso 14001. Dans l’usine située dans les Vosges nous avons coutume de dire que l’eau que nous rejetons est plus propre que celle que nous prélevons ! ». La société est aussi certifiée par deux ONG, la FSC et la PEFC, des programmes de certifications pour la protection des forêts. Dans un métier concurrencé par le marché asiatique (où les normes environnementales sont beaucoup plus “souples“) Clairefontaine défend sa position grâce au développement de la papeterie d’ambiance. Ces produits créatifs et innovants pouvant être complémentaires pour la librairie, étroitement liée à la papeterie, et ainsi limiter l’influence chinoise. « Nous sommes fiers du savoir-faire local », conclut M. Nusse. « Il en émane une véritable dynamique industrielle qui doit exister et s’intégrer dans un espace aussi riche que celui des Trois Frontières. »

Hervé Weill

Journal économique de Mulhouse et environs - Le périscope : information économique mulhousienContact: Clairefontaine : RD 52, Ottmarsheim – 03 89 83 37 50
www.clairefontaine.com

Le périscope, journal économique de Mulhouse et environs : ClairefontaineClairefontaine en chiffres
• 3.300 employés et 540 millions de CA pour le groupe
• 140 personnes sur les sites d’Illzach et Ottmasheim
• Exporte vers plus de 100 pays
• 30.000 m2 pour le centre logistique


Informations sur l'auteur :

PORTRAIT BEA

Béatrice Fauroux

Fondatrice et rédactrice en chef

Catégorie associée :

Industrie

Articles qui devraient vous intéresser

Le-Mobilab, l’expertise ambulante Le Cetim-Cermat dispose désormais d’un laboratoire mobile d’investigation et d‘expertise matériaux, le Mobilab. Ce véhicule permet d’effectuer un maxi...
Locarest élève le niveau de qualité L’entreprise née en Alsace loue du matériel, essentiellement pour le BTP et les travaux publics. Son antériorité sur le marché, mais aussi l’apparitio...
Nidal ou l’Arbre Energie Nidal fournit à ses clients tous les matériels qui transforment l’arbre en sousproduits valorisables : plaquettes pour chaudières, bûches à feu, reste...
Wärtsilä entre en gare de Mulhouse Wärtsilä a inauguré ses nouveaux locaux de 3000 m2 après treize mois de travaux, lançant par la même occasion le grand chantier de la ZAC Gare, en pré...