Dollfus-Muller, une entreprise en pleine mutation

Dirigée par Hugues Schellenberg depuis octobre 2009, l’entreprise de fabrication de feutres pour l’industrie textile d’Heimsbrunn, qui a fêté ses 200 ans cette année, prend un nouveau virage sous l’impulsion d’un management centré sur les ressources humaines et doté d’un projet d’entreprise clair et structuré.

Journal économique de Mulhouse et environs : Dollfus-Muller
Hugues Schellenberg

Avant d’arriver à Heimsbrunn, le Directeur général de Dollfus-Muller a connu les hauts et les bas d’une entreprise dans la sous-traitance automobile qu’il a développée, fait grandir jusqu’à compter 130 personnes et qu’il a dû fermer en 2009, en raison de la défection de son unique client. « Les 13 années de vie de cette entreprise m’ont beaucoup appris, et la période de fermeture que j’ai dû gérer, a été douloureuse mais on a fait le maximum pour amortir le choc sur le plan humain. Aujourd’hui, je revois d’anciens salariés sans qu’il y ait la moindre rancoeur : on a tous fait ce qu’on a pu, jusqu’à la dernière livraison », explique cet ingénieur Arts et Mériers qui est aussi diplômé de l’IAE. Cette expérience était encore très présente dans son esprit lorsqu’Hugues Schellenberg a pris les rênes de Dollfus Muller à la demande de son président Jérôme Koch en octobre 2009. Elle a contribué à centrer son action prioritairement sur l’humain, « la clé de la réussite ».

Le projet “DM 200“ et 5 axes stratégiques

Après un état des lieux, des entretiens avec les quelque 50 salariés et l’examen détaillé, voire la redéfinition de certaines fonctions, Hugues Schellenberg a travaillé sur le projet « DM 200 » (soit Développer-Maintenir), qui repose sur trois valeurs principales : l’efficience, travailler ensemble et respecter la parole donnée. Tous les salariés ont signé la charte qui en fixe les principes en septembre 2010. « C’est ensemble qu’on obtient des résultats, en se faisant confiance ». Le Directeur général a aussi travaillé sur les axes stratégiques de l’entreprise, grâce notamment à un atelier proposé par l’ISTA (Institut Supérieur Textile d’Alsace) à 5 entreprises textiles dans la cadre du dispositif national GPS (Gagner par la stratégie). Ce programme a permis la conception d’un plan stratégique en 5 points. Premier objectif, être mieux référencé auprès des fabricants de machines pour être à la source de la demande en feutres et du besoin de renouvellement qui en découle. Ensuite, la définition du marché sur 12 zones et secteurs prioritaires dans le monde. Troisième priorité : explorer de nouveaux marchés. Exemple : l’agroalimentaire pour des tapis de transport ou des filtres. Ensuite, relancer la marque Dynajet déposée par DM, qui représente la partie négoce de l’entreprise, soit la vente de tissu spécifiques pour l’impression numérique. Enfin, l’ouverture à la filière textile régionale et le tissage (!) d’un réseau de proximité.
« Nous avons déjà obtenu les premiers résultats de ce plan d’action, puisque les ventes Dynajet ont fortement progressé et que l’objectif de chiffre d’affaires de cette année sera sans doute dépassé », explique Hugues Schellenberg. Habitant d’Haguenau mais résidant à proximité de l’usine en semaine, ce Directeur général se dit heureux de cette aventure à la fois industrielle et humaine.

Journal économiqe de Mulhouse et environ : dollfus - Muller

Dollfus-Muller en chiffres

• 200 ans d’existence
• 50 salariés dont 23 à la production et une équipe commerciale de 9 personnes.
• 7 millions d’euros HT de CA prévus en 2011, dont 85% à l’export
• Les commerciaux sont en déplacement dans le monde environ 25 semaines par an.
• La moitié des ventes concerne les feutres et tapis pour l’industrie textile, 25% pour l’industrie du cuir et le quart restant est issu de la vente de tissu pour l’impression numérique (DYNAJET)
• 1.500 clients sur 90 pays, l’export représente 85% du CA HT
• Aucun client ne pèse plus de 2% du CA HT

Journal économique de Mulhouse et environs - Le périscope : information économique mulhousienContact : Hugues Schellenberg, Dollfus Muller
63 rue de Reiningue, Heimsbrunn
03 89 83 28 80, www.dollfus-muller.com

BF


Informations sur l'auteur :

PORTRAIT BEA

Béatrice Fauroux

Fondatrice et rédactrice en chef

Catégorie associée :

Industrie

Articles qui devraient vous intéresser

Des spécialistes à la hauteur Étude, conception, fabrication et montage de produits sur mesure : L’Echelle Européenne de Sausheim propose à sa clientèle un service d’ingénierie glo...
Le haut de gamme de la fermeture industrielle Alliant esthétisme et fonctionnalité, les portes Butzbach jouissent, depuis un demi-siècle déjà , d’une renommée internationale dans l’univers concurr...
Imagencia L’image et l’imagination Après une expérience professionnelle de presque 10 ans dans des agences de référence, Elodie Ritzenthaler, graphiste print et web, s’est installée à s...
Les coups de coeur 2015 du Périscope: Soprema L’entreprise de BTP spécialisée dans la fabrication et la mise en œuvre de produits d’étanchéité dans le bâtiment est l’une des entreprises régionales...