Biotrial Neurosience lit dans le cerveau

Biotrial est une entreprise de Rennes qui a pour objet de tester les effets de nouveaux médicaments entre autres sur des personnes saines. En reprenant une équipe de Forenap, entreprise de Rouffach liquidée en 2012, elle s’est adjointe une compétence spécifique : pouvoir étudier les effets de médicaments sur le fonctionnement cérébral.

Nathalie Pross et son collègue, qui porte le bonnet à capteurs EEG (Electroencéphalogramme) relié à l’ordinateur.

 L’équipe recrutée chez Biotrial est composée de 5 personnes installées au Parc des Collines, ZACII. On peut s’interroger sur la pertinence d’être installé aussi loin du siège, mais Nathalie Pross, responsable du service neurocognition, explique : « Nous avons une importante clientèle à Bâle qui teste ses molécules chez Biotrial. Il était donc stratégique de rester à Mulhouse. Nous sommes en contact permanent avec les équipes de Rennes et nous nous y déplaçons régulièrement ». Aujourd’hui, depuis la disparition de Forenap, seuls deux centres en France effectuent des essais cliniques sur volontaires sains : Biotrial implanté à Rennes et à Paris, et un autre centre sur Lyon/Grenoble. Il est important de pouvoir conserver des équipes hyper-spécialisées capables de mettre en place ces essais puis d’interpréter leurs résultats. Et ce, en particulier dans le domaine du système nerveux central dont le dysfonctionnement est à l’origine de maladies en progression comme Alzheimer, les dépressions ou divers problèmes liés au sommeil.

Un travail reconnu dans le monde scientifique

Après une période d’intégration, les ex-Forenap ont poursuivi leurs travaux sur le système nerveux central grâce aux contrats qui se poursuivent et aux nouveaux qui commencent à arriver. En effet, le travail de cette équipe est reconnu à l’échelle mondiale dans son domaine. Outre Nathalie Pross, l’équipe se compose d’un informaticien et de trois personnes spécialisées dans le traitement des signaux (enregistrement des réactions du cerveau). « Le travail de Biotrial Neuroscience consiste à proposer des solutions sur mesure en aidant ses clients à mettre au point leur protocole de recherche, d’apporter la technique (enregistrements EEG, PSG, tests cognitifs), de l’installer et de former le personnel à son utilisation, puis de contrôler, traiter et analyser les données », explique la neuropsychologue qui régulièrement présente les résultats des études intéressantes dans des congrès partout dans le monde.

Béatrice Fauroux

Note : EEG = Electroencephalogramme
PSG = Polysomnographie

Contact : Biotrial Mulhouse,  6 rue de Bruxelles, Parc des Collines à Didenheim
03 89 55 37 14 – www.biotrial.fr


Informations sur l'auteur :

PORTRAIT BEA

Béatrice Fauroux

Fondatrice et rédactrice en chef

Catégorie associée :

Industrie

Articles qui devraient vous intéresser

L’irrésistible ascension d’un ouvrier Jean Parrot a connu l’âge d’or de PSA Peugeot Citroën, celui du plein emploi, de l’automatisation, de la lutte des classes... A l’occasion du cinquant...
Imagencia L’image et l’imagination Après une expérience professionnelle de presque 10 ans dans des agences de référence, Elodie Ritzenthaler, graphiste print et web, s’est installée à s...
Europart’s, bien dans sa niche La société spécialisée dans le négoce industriel de pièces liées au transfert de fluides est hyper spécialisée sur son créneau. Avec ses quelque 15 an...
Les coups de coeur 2015 du Périscope: Soprema L’entreprise de BTP spécialisée dans la fabrication et la mise en œuvre de produits d’étanchéité dans le bâtiment est l’une des entreprises régionales...