Unicem : La nouvelle image des carrières

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Une petite entité se donne les moyens de changer l’image des industries des carrières et matériaux. Bien connu en Alsace en raison notamment des gravières et sablières, ce secteur se bat pour faire reconnaître son image industrielle et son positionnement en faveur de l’environnement.

Le périscope, journal économique - Unicem Alsace
Vincent Tartaglia

Une carrière où l’on découpe le grès des Vosges au laser, des plans d’eau où se rassemblent les oiseaux migrateurs et où se recréent des écosystèmes disparus : il est loin le temps où les extracteurs de matériaux n’étaient perçus que comme des “défonceurs” de l’environnement. Grâce aux actions menées par l’Unicem, c’est de performance économique et de protection de l’espace naturel dont parlent carriers et extracteurs : « Le schéma de développement des carrières est fondamental pour nos activités. L’intégration de la biodiversité s’inscrit dans la stratégie nationale de notre organisme », souligne Vincent Tartaglia, président régional de l’Unicem.
« Lors de la mise en oeuvre du schéma régional de cohérence écologique qui prévoit notamment les trames vertes et bleues, notre profession aurait pu faire le choix de rester au dehors de la démarche. Nous avons décidé au contraire d’y participer pour que les réalités de notre profession soient prises en compte », explique-t-il. Il est vrai qu’en 2011, les entreprises du secteur ont extrait 17 millions de tonnes de matériaux du sol de la région (contre 24 à 25 millions en 2000).

L’avancée du recyclé

Cette diminution n’est pas que la conséquence d’un ralentissement économique global, même si la diminution des investissements dans les travaux publics a aussi des conséquences. « Désormais, les investissements sont réalisés avec une pensée beaucoup plus forte en faveur des produits de substitution et de recyclage », commente Vincent Tartaglia.
Depuis son implantation dans l’E3, ce syndicat patronal qui rassemble 2 300 emplois directs dans 149 entreprises pour un chiffre d’affaires de 455 millions d’€ en 2011, déploie des services d’aide aux entreprises en matière de statistiques, de formalités, formation, liaison avec les administrations, etc. Au-delà des seuls aspects économiques, les métiers d’extraction de matériaux sont un vecteur incontournable de la construction : l’Alsace produit plus de 5 % des granulats consommés en France et la profession a dû faire face à des évolutions techniques pour extraire les matériaux en occupant moins de terrain, avec des conditions de travail améliorées pour les salariés et moins de bruit pour le voisinage. « Lorsque nous évoquons notre attachement au développement durable, ce n’est pas qu’une stratégie de communication. Nos entreprises ont besoin des progrès techniques pour continuer à répondre aux besoins du secteur du BTP », insiste le président régional de l’Unicem. Qui ne cache pas toutefois qu’une nouvelle ligne de TGV à fournir en matériau ferait du bien à cette profession.

Didier Bonnet

carre-jaune-okContact : Unicem Alsace, 27 avenue de l’Europe | 03 88 36 51 15 – alsace@unicem.fr

 

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

Informations sur l'auteur :

PORTRAIT BEA

Béatrice Fauroux

Fondatrice et rédactrice en chef

Catégorie associée :

Industrie