Economie collaborative : les valeurs en questions

La critique régulière des Uber, Airbnb ou Blabacar dans les médias viendrait du fait que ces entreprises capitalistiques feraient semblant d’avoir des valeurs humaines alors que leur valeur n’est que boursière.

Tout d’abord, c’est faire fi des millions de particuliers qui louent un appartement, une voiture ou une tondeuse par nécessité d’un revenu de complément (second job). Ils sont ravis de l’efficacité (réelle) des plateformes numériques, qui ont compris que l’usage est plus important que la possession.

Béatrice Fauroux, rédactrice en chef
Béatrice Fauroux, rédactrice en chef

Ensuite, c’est confisquer les valeurs humaines au seul bénéfice de l’ESS, alors que les valeurs humaines (ou leur absence) n’est pas forcément lié à l’aspect capitalistique d’une entreprise !

En réalité, ces critiques proviennent d’une économie sociale et solidaire (certes pas capitalistique mais subventionnée) consciente d’avoir, pour l’instant, raté le virage de la mise en relation numérique entre ses clients et ses fournisseurs. Au lieu de placer le débat sur le terrain des valeurs, elle aurait intérêt à moderniser son organisation…

Demain, nous chercherons peut-être une aide à domicile via le site “Uberseniors”… et alors pourquoi pas ?

 

 


Informations sur l'auteur :

PORTRAIT BEA

Béatrice Fauroux

Fondatrice et rédactrice en chef

Catégorie associée :

Editos

Articles qui devraient vous intéresser

L’Europe, un bien commun Les caprices météorologiques n’y sont pour rien, mais le printemps 2014 sera chaud. Mine de rien, vont se jouer plusieurs actes qui pèseront lourd sur...
Pendant la crise, la vie continue La commercialisation des 72 ha de terrains de l’E3 est bouclée et ce sont environ 300 000 m2 qui accueillent plus de 6 000 salariés, sans compter les ...
Presse papier : un secteur fragile Absent des kiosques depuis le 30 janvier, le quotidien économique La Tribune créé en 1985 a été partiellement repris par deux entreprises : France Eco...
Edito: Nous, on aime les créateurs d’entreprise Idéalistes, drôles, sérieux, créatifs, expérimentés ou non : les créateurs d’entreprise ont tous quelque chose : une idée, voire une lubie, une passio...