“La Fabrique” de Josiane Trible, le projet architectural d’une ville qui se réinvente

C’est le projet de la maturation. “La Fabrique” est un lieu dont l’ADN est le bien-être, qu’il soit au travail, chez soi, par le biais de la médecine, dans sa consommation ou encore ses loisirs. Un lieu imaginé par l’architecte mulhousienne Josiane Trible.

Après la construction de sa maison en un temps record de sept mois seulement, “La Fabrique” représente son premier projet personnel. Un bâtiment qui rend d’abord hommage au passé industriel de Mulhouse, puisqu’il s’apprête à transformer l’ancienne halle rue de Bâle, vide depuis la fermeture de l’enseigne Chronodrive fin 2013. « Ce bâtiment appartient à mon enfance, souligne-t-elle, tout sourire. Je suis du quartier et il m’a toujours interpellée. » L’architecte mulhousienne Josiane Trible a longuement mûri ce projet. Il compile d’ailleurs tout ce qu’elle a pu vivre dans sa vie de Mulhousienne, d’architecte, de maman aussi. « Il est né du constat que j’ai pu faire sur ma vie et ma ville qu’est Mulhouse, souligne-t-elle. J’aime aller au marché le samedi, consommer du bon, flâner, discuter, échanger. J’avais envie d’un lieu de mixité. » Un lieu de mixité mais aussi d’un bâtiment totem, symbole d’une ville qui se réinvente.


Un rez-de-chaussée consacré aux activités commerciales tournées vers le “bien consommer”
Le rez-de-chaussée accueillera les activités commerciales, toutes tournées autour du bien être, de la santé et du mieux vivre. L’enseigne Cœur Paysan a déjà officialisé sa présence sur une surface de 700 m2. Les restaurants Buenos Dias, le Panthographe, le Café Omnino ainsi qu’un brasseur devraient rejoindre l’aventure. « Nous accueillerons également un nouveau concept de pizza qui ne fait pas mal aux intestins et je compte ouvrir un bar à jus de fruits et légumes avec mon fils, complète Josiane Trible. J’adorerais trouver un fleuriste dans le même état d’esprit que nous ! Il nous manque aussi un coiffeur. Nous sommes ouvert à tout projet, du moment qu’il y a une histoire, derrière.» Les bureaux constitueront le premier étage de ce bâtiment avec des espaces occupés par des bureaux d’études, des notaires, experts comptables, dentistes… Josiane Trible et son cabinet d’architecture déménageront également au cœur de “La Fabrique”. Un premier étage qui aura son espace bien-être avec des activités de Pilates, Gestalt Therapy, yoga, ostéopathie…


Un programme de 23 logements entre 130 et 75 m2, accompagnés de terrasses
Aux deuxième et troisième étages, un programme de 23 logements de trois tailles différentes de 130 m2 pour les plus spacieux, à 75 m2 pour les plus modestes. Chacun de ces logements disposera d’une “belle” terrasse comprise entre 12 et 60 m2. L’accès se fera par des coursives extérieures. «Une maille végétale entourera ces accès. Elle sera entretenue par un paysagiste qui travaille avec nous. Si elle viendra apporter une touche esthétique au bâtiment, elle offrira également une barrière naturelle thermique, acoustique et anti-pollution. Cela nous permet en prime de gagner de la place et de ne pas avoir de locaux supplémentaires à nettoyer ni à chauffer. » Des logements annoncés entre 2 600 à 3 100 euros le m2. Des logements soumis à la loi Pinel B1.


Une situation exceptionnelle
La Fabrique dispose d’une situation exceptionnelle. « Nous sommes à 12 minutes à pied de la gare, souligne Josiane Trible. Il ne faut pas oublier que près de 55 000 m2 de bureau s’y construisent actuellement. L’idée, depuis la gare, c’est de rejoindre “La Fabrique” par des moyens de locomotion douce, en profitant de la coulée verte, le long de l’eau. Et pourquoi pas, un jour, en bateau. » Ce projet, porté par Josiane Trible Architecte, a été rejoint par Jean-Marc Lesage et François Rapp, deux autres amoureux de Mulhouse. Ils se sont regroupés sous le nom de société TRL Promotion. “La Fabrique” devrait être livrée d’ici le printemps 2022 avec un coup d’envoi des travaux cet été. « Et je sais tenir les délais », lâche-t-elle avec aplomb. Si j’avais une baguette magique, ce lieu serait déjà ouvert, mais nous sommes confrontés à la réalité économique… » “La Fabrique” s’annonce comme un nouveau projet fort dans ce secteur de Mulhouse. Un projet qui reste ouvert aux initiatives, pour rendre ce cocon vert vivant, innovant, sain et empli d’échanges. Coût total de ce projet : 8 millions d’euros.


Emilie Jafrate


Josiane Trible Architecte
Parc des Collines
4 rue Daniel Schœn, Mulhouse
03 89 42 05 15


La Fabrique
98 rue de Bâle, Mulhouse
lafabrique-mulhouse.fr
Facebook : La Fabrique


Informations sur l'auteur :

Emilie Jafrate

Journaliste

Catégories associées :

Bâtiment Commerces Le Journal