Repas bio pour les petits Elle les voulait, elle les a faits

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Sandrine Mayer a construit une usine alimentaire à Guewenheim (Ecolys) pour produire des repas bios pour les tout petits après avoir constaté la pauvreté de l’offre pour ses propres enfants. Energie, argent, maison : Stéphanie a tout investi dans son projet, et ses efforts commencent à payer, puisque des centrales d’achat de la distribution ainsi que des crèches achètent ses produits ce printemps. En 2013, Ecolys se développe sur le plan commercial avec de nouveaux repas pour les plus grands et une ambition nationale.

Sandrine Mayer et Jérôme Dreyer

“Les recettes de Jean-Maxence”, c’est la marque des repas bio avec “le vrai goût des aliments” pour les 4 à 36 mois, fabriqués dans la cuisine professionnelle de Guewenheim, une unité de production où rien n’a été laissé au hasard : « Nous fabriquons les repas dans le strict respect des normes d’hygiène et des prescriptions alimentaires au gramme près ! », explique Sandrine Mayer qui a travaillé pendant deux ans avec les services vétérinaires avant de construire cette usine ultramoderne. « Nous sommes aujourd’hui les seuls en France à être spécialisés dans les plats préparés pour la petite enfance », explique fièrement Sandrine.

Carrefour, Leclerc, des crèches

Après quelques essais en GMS (grandes et moyennes surfaces), elle engrange une belle victoire en faisant référencer les plats bio pour les petits dans les centrales d’achat de Carrefour en mars et Leclerc Alsace en avril. Ces plats sont aussi vendus en crèche (à Mulhouse, mais aussi à Paris) et en direct au particulier sur le web. « Nous pouvons aussi proposer des solutions aux crèches et écoles qui souhaitent des repas savoureux à base de produits frais, qu’ils soient bio ou non ».

Des kits repas en GMS

Sandrine lance aussi au printemps des “kits repas express 30 minutes”, soit des plats à cuire avec tous les ingrédients présents dans la boîte, viande, sauce, légumes, épices, etc. « Ceci pour répondre à l’envie de cuisiner sain, savoureux et équilibré, mais sans courir à droite à gauche pour acheter les ingrédients ou des épices qui ne servent pas tous les jours ! », précise Sandrine qui s’appuie sur des enquêtes pour faciliter la cuisine aux familles. Dans le même ordre d’idées, elle proposera une autre gamme : “les mijotés du week-end”.

Repas livrés au Parc des Collines

Toujours à l’affût de solutions pour faciliter la vie des personnes qui travaillent et veulent manger savoureux et équilibré, Sandrine prévoit de livrer aux professionnels des plats tout préparés. Ainsi, Ecolys a conçu un abonnement à 60 euros par mois pour 3 repas livrés par semaine et souhaite le tester localement. « Nos repas permettent d’éviter le sandwich vite avalé, mais pas toujours équilibré. Conditionnés sous atmosphère protectrice, nos repas peuvent aussi être consommés tout de suite ou plus tard ». Ce service démarrera en avril et au moins 6 abonnements devront être souscrits à une même adresse, à raison d’une livraison le vendredi pour la semaine suivante.

Un chef cuisinier créateur de recettes

A la base de toutes ces propositions, il faut un bon chef cuisinier. Sandrine semble avoir trouvé la perle rare en la présence de Jérôme Dreyer, qui a travaillé pendant 3 ans chez Bocuse ainsi que dans des palaces et restaurants étoilés suisses. Imaginatif et amoureux des saveurs, il conçoit toutes les recettes et peut aussi proposer des prestations traiteur aux entreprises de la région (plats préparés, hors service à table).

Ecolys en recherche de financements

C’est Sandrine Mayer qui orchestre les achats, administre le personnel, les contacts commerciaux… et les finances. Pour se déployer sur le territoire national, Ecolys doit investir dans sa force de vente ainsi que dans la communication. Sandrine est en relation avec des business angels pour accélérer la croissance et assurer une production régulière de repas. « Notre cuisine fonctionne encore irrégulièrement et nous pouvons honorer toutes les commandes, mais il nous faut passer à la vitesse supérieure », ambitionne cette jeune maman dynamique qui a eu un bébé à Noël… et a recommencé à travailler quelques jours après.

Béatrice Fauroux

Acheter en ligne les repas bio pour petits : www.jean-maxence.com

Contact : Ecolys ZI Doller, 1 rue de la Grosse Pierre, Guewenheim – 03 89 74 92 07

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

Informations sur l'auteur :

PORTRAIT BEA

Béatrice Fauroux

Fondatrice et rédactrice en chef

Catégorie associée :

Agro-alimentaire

Articles qui devraient vous intéresser

La franchise de pizzas Papa John’s arrive en France, près de Mulhouse Créée en 1985 par John Schnatter, la chaîne de pizzas à emporter (ou livrées), Papa John's, est aujourd’hui n°3 de la pizza aux Etats-Unis derrière Do...
Pour l’amour du vin D’un club de dégustation créé par deux amis voici 15 ans, le Clos 3/4 est devenu la figure de proue de tout un petit groupe gastronomique national qui...
Ô Bistrot des Poussettes, un café-restaurant parental Ouvert le 2 mars 2015, ce nouveau concept de café-restaurant parental propose à la fois une cantine biologique, un salon de thé, des espaces de jeux p...
Sinclair : 50 ans au service de l’insertion des handicapés L’association Sinclair compte aujourd’hui 75 personnes en équivalent temps-plein qui travaillent dans différents domaines : au restaurant Sinclair du ...