Les Ateliers du Commerce: Bilan 2019 et perspectives 2020

Ce mardi 4 février s’est déroulé le premier atelier du commerce 2020. L’occasion de tirer le bilan de l’année écoulée et les perspectives pour celle à venir. Et le commerce mulhousien a su tirer son épingle du jeu en 2019.

Tendance positive pour le commerce mulhousien
« Quelque chose de particulier se passe à Mulhouse », souligne Frédéric Marquet, manager du commerce. Le commerce mulhousien semble en effet bien se porter. Pour preuve, ces chiffres qui affichent une tendance inverse de ceux enregistrés sur le plan national. Selon un sondage réalisé sur un échantillon de 125 réponses, le chiffre d’affaires aurait fortement augmenté, légèrement augmenté ou se serait maintenu pour près de 70% des commerçants, contre 42% au plan national. Avec plus de 11% du chiffre d’affaires enregistré à Halloween en octobre, et plus de 25% pour le Black Friday en novembre, ces deux événements restent les temps forts de l’année 2019 dans le commerce sur le plan national. « Le Black Friday reste un gros week-end, souligne Frédéric Marquet. Il faut se poser la question. »

75% des commerçants mulhousiens optimistes ou ‘’juste confiants’’
Des Mulhousiens plus optimistes que la moyenne nationale aussi pour 2020. A Mulhouse, 75% des commerçants se disent optimistes ou ‘’juste confiants’’, contre 49% au plan national. Dans le détail, 34% sont optimistes contre 7%. Seulement 16% sont pessimistes contre 44% au plan national. Les commerçants ont également beaucoup plus l’intention d’ouvrir ou développer un commerce en 2020. Ils sont 31% à Mulhouse, contre 10% à l’échelle nationale.

La dynamique commerciale se poursuit
La dynamique commerciale se poursuit dans la Cité du Bollwerk avec des ouvertures dans les galeries commerciales à l’instar du Passage de la Réunion. « Ce sont des espaces difficiles à occuper, fait remarquer le manager du commerce. Mais la dynamique de notre centre ville va peu à peu gagner ces espaces là aussi. »  Installée rue Bonbonnière, Une Histoire de Cadres vient d’investir le Passage de la Réunion. « Et nous annoncerons une belle ouverture d’ici quelques temps sur le côté droit de cette galerie. Les contacts sont bien avancés », glisse Frédéric Marquet. L’Avenue Foch, elle aussi, poursuit sa revitalisation avec la venue d’Eco’Vrac. Une nouvelle enseigne qui connait déjà un beau succès avec un chiffre d’affaires qui a dépassé le prévisionnel établi. Un autre emplacement ‘’atypique’’ a été investi. L’épicerie fine italienne Da Mamma Lina s’est installée boulevard Roosevelt, à côté du Diaconat. « Des ouvertures de ce type là peuvent aider à intégrer le fait que le marché n’est pas si loin du centre ville », observe le manager du commerce.

Trois ouvertures sur quatre, portées par des indépendants
Depuis huit ans, Mulhouse enregistre une ouverture et demi par semaine. Au total, ce sont pas moins de 506 ouvertures qu’a enregistre la Cité du Bollwerk depuis 2011. La ville comptait 109 friches commerciales en 2011. Elles ne sont aujourd’hui plus que 53. « Et trois ouvertures sur quatre sont portées par des indépendants, souligne encore Frédéric Marquet. L’opposition entre les enseignes nationales et les indépendants est à dépasser. L’un sert l’autre. Il ne faut pas oublier non plus que les enseignes nationales donnent confiance et démontrent qu’il y a du potentiel. »

Emilie Jafrate


Informations sur l'auteur :

Emilie Jafrate

Journaliste

Catégorie associée :

Actualités