Gilbert Stimpflin : un demi-mandat CCI pour être plus efficace

Le candidat à la présidence de la CCI du Grand-Est estime que les réformes à mener pour améliorer l’efficacité de la CCI du Grand Est devraient prendre environ deux ans et demi. Cette mission accomplie, il passerait ensuite la main à un Lorrain ou un Champardenais pour gérer la suite du mandat. Une position plutôt atypique.

« Pour moi, l’important si je suis élu président est de favoriser au sein de la CCI grande région un modèle de fonctionnement démocratique, participatif et décentralisé. La mutualisation des efforts et des moyens doit être progressive et intelligente, mais la décentralisation du pouvoir vers les CCI Territoriales doit être immédiate. Dans nos territoires, chaque antenne expérimente ses relations et ses services avec les entreprises et les retours d’expérience doivent être partagés et intégrés dans une stratégie globale« . Pour cela, il indique vouloir mettre en oeuvre ce nouveau modèle, puis passerait la main à un vice-président pour assurer la suite du mandat, l’objectif pour lui étant de remplir une mission, pas de porter un titre.

Gilbert Stimpflin devant la CCI de Mulhouse, à droite l'oeuvre de Renato Montanaro pour l'entreprise Thurmelec
Gilbert Stimpflin devant la CCI de Mulhouse, à droite l’oeuvre de Renato Montanaro pour l’entreprise Thurmelec

Proximité impérative
Gilbert Stimpflin, candidat alsacien au poste de président CCI Grand-Est, se comporte ainsi en chef d’entreprise, avec un objectif et une feuille de route clairement expliquée. Dans le contexte plus contraint des CCI aujourd’hui, dont les moyens sont réduits d’un tiers – en moyenne – suite aux ponctions de l’Etat, l’efficacité des actions prime. « Nous sommes là pour assurer un service aux entreprises de nos territoires, en préservant la relation directe et notre proximité avec elles. » Régionalisation ne doit pas signifier éloignement vis à vis des bassins économiques, bien au contraire.  C’est même le message principal que Gilbert Stimpflin souhaite faire passer dans le cadre des élections des élus CCI qui se déroulent à partir de demain, le 20 octobre.

Béatrice Fauroux

Rappel : 39 élus alsaciens doivent être choisis pour siéger à la CCI Grand Est
En savoir plus sur les candidats et les listes CCI Alsace Métropole : http://www.mulhouse.cci.fr/elections

 

 


Informations sur l'auteur :

PORTRAIT BEA

Béatrice Fauroux

Fondatrice et rédactrice en chef

Catégorie associée :

Actualités

Articles qui devraient vous intéresser

Semaine textile: Velcorex, le roi du velours et bien plus encore LA GALERIE PHOTOS DE LA SEMAINE Durant la semaine textile, de nombreuses entreprises alsaciennes ont ouvert leurs portes au public. Hier, c'est l'u...
Vins : un millésime alsacien 2013 de qualité Le Conseil Interprofessionnel des Vins d'Alsace a publié son état des lieux de l'année 2013. Verdict: le millésime 2013 est satisfaisant et les vignob...
AXAL : l’AXALBOX ou la livraison et le déménagement éco-responsable Un déménagement sans carton ? C’est possible !  Dans le cadre de sa démarche dans le développement durable et suite au Bilan Carbone réalisé par AXAL ...
Conectus Alsace : partenariat stratégique avec 3 pôles de compétivité          Conectus Alsace, Société d’Accélération du Transfert de Technologies (SATT), créée dans le cadre du Programme...