Butachimie investit 250 millions d’euros à Chalampé

A l’étude depuis quatre ans, Butachimie investit 250 millions d’euros sur la zone industrielle de Chalampé dans le projet Atlas. Il s’agit du plus gros projet mené en France actuellement dans le domaine de la chimie.

Visite de la zone industrielle de Chalampé avec les élus locaux.

Un leader mondial dans la fabrication d’adiponitrile
Butachimie Chalampé est le site de fabrication d’adiponitrile (ADN) le plus important au monde – 35% de la capacité mondiale – avec une production de 500 000 tonnes par an destinées au marché européen. L’ADN fabriqué à Chalampé est l’un des composants du polyamide 6-6, très utilisé par les plasturgistes dans la fabrication des pièces destinées à l’industrie automobile et pour les fibres textiles de nombreux secteurs industriels. Butachimie est une coentreprise entre Solvay et le groupe américain Invista, « dont le contrat a été renouvelé en 2014 pour 99 ans », rappelle Frédéric Fournet, le directeur de Solvay. Butachimie Chalampé représente 400 emplois directs et 1200 emplois indirects. Face à une demande mondiale grandissante, Solvay et Invista ont décidé d’investir dans une nouvelle technologie de production d’ADN.

Pérennisation de l’activité sur la plateforme de Chalampé grâce au projet Atlas
Cet investissement de 250 millions d’euros va permettre de meilleurs rendements et permettre à Butachimie de conserver sa place de leader. Cette nouvelle unité de production, baptisée projet Atlas, est encore cours de construction. Les travaux ont commencé en 2017. Il s’achèveront en automne 2019. Puis, le site de production s’arrêtera pendant 64 jours avant un redémarrage en fin d’année. « Nous allons assister à une amélioration significative de notre compétitivité, se réjouit Hervé Humbert, directeur de Butachimie Chalampé. En une seule étape, nous allons gagner 20 ans d’amélioration du rendement ». L’impact environnemental sera fortement réduit. « Nous diviserons par deux la génération de sous-produit et réduirons de 10 à 15% nos dépenses énergétiques ». La numérisation et la digitalisation sont au cœur de ce projet qui verra la création d’une dizaine d’emplois.

Zone industrielle de Chalampé : une offre unique à vocation internationale
La plateforme industrielle de Chalampé s’appuie sur 60 ans d’histoire industrielle. Elle accueille pour l’heure quatre entreprises issues de grands groupes mondiaux : Solvay, Air Product, Butachimie et Linde. C’est le plus gros site européen dédié à la chimie du Nylon (Polyamide 6.6). « La zone de Chalampé est une des quinze plateformes industrielles et chimiques en France identifiée comme susceptible de se développer« , indique Frédéric Fournet. La plateforme est en train de travailler avec l’entreprise B+T autour d’un projet d’accueil d’une unité à Chalampé. Ce partenaire allemand de Solvay est spécialisé dans la revalorisation énergétique. Un investissement de 100 millions d’euros qui pourraitait créer une trentaine d’emplois. « Il y a aussi un projet de défrichement du sud de la zone pour valoriser cet espace et inciter d’autres entreprises à venir s’y implanter. Le dossier d’autorisation est en cours, la consultation publique est en train de se finir. Le défrichement permettra aux entreprises une meilleure projection », conclut Frédéric Fournet .

Magali Santulli

Sur la photo de couverture : Solvay vient de rejoindre le Club des « Entreprises Remarquables » de la CCI


Informations sur l'auteur :

Magali Santulli

Catégories associées :

Actualités Industrie