Achat d’oeuvres d’art par l’entreprise : les aspects fiscaux

Même si un chef d’entreprise passionné, voire collectionneur, ne vise pas forcément l’avantage fiscal lié à l’achat d’oeuvres d’art, ce serait dommage de l’ignorer. Ne serait-ce que pour faire le meilleur choix entre l’achat personnel et l’acquisition par l’entreprise.

Le périscope, journal économique Alsace - Mulhouse - Dorian Rollin
Jean-Luc Birling devant une photographie de Dorian Rollin

Amateur d’art et collectionneur, l’expert comptable et commissaire aux comptes Jean-Luc Birling précise les contours de l’achat d’oeuvres d’art par l’entreprise : « Il faut que l’artiste soit vivant et que son oeuvre originale soit visible dans l’entreprise et figure au bilan ». L’achat concerné sera une immobilisation non amortissable, mais donnant lieu à une déduction fiscale sur 5 ans. En clair, 20% du montant sont déduits de la base imposable pendant 5 ans. Attention, cette déduction ne peut excéder 5 pour mille du chiffre d’affaires.

Exemple : une entreprise qui réalise 1M€ de CA peut déduire jusqu’à 5 000 euros par an de sa base fiscale, soit acquérir un oeuvre jusqu’à un montant de 25 000 euros. « Attention, cet avantage inclut toutes les opérations de mécénat de l’entreprise », précise Jean-Luc Birling.

La fraction du résultat comptable correspondant à la déduction effectuée doit être affectée à un compte de réserve spécial. « Si l’entreprise revend l’oeuvre avec bénéfice, c’est une plus-value qui annule le compte de réserve. En quelque sorte, on « rend » l’avantage fiscal », précise Jean-Luc Birling.

Sous cet angle, l’achat d’oeuvres d’art est à la fois un moyen de réduire les impôts d’une entreprise et un moyen de communication interne et externe. Mais surtout, il reste la meilleure manière d’aider un artiste.

Béatrice Fauroux

carre-jaune-okContact : Birling Schittly et Associés Experts-comptables – Commissaires aux comptes
69 avenue Roger Salengro à Mulhouse – 03 89 44 44 41 – www.birling-schittly.fr

Ne pas confondre don, mécénat et sponsoring

Le parrainage ou sponsoring a pour but la visibilité de l’entreprise, qui peut s’associer à un artiste ou à un salon d’art. Les frais liés sont des charges d’entreprise. Le mécénat est un don sans contrepartie que peut faire une entreprise à une association ou institution d’intérêt général. Ce don ouvre droit à une déduction d’impôt de 60% de son montant dans la limite de 5 pour mille du CA, les éventuels excédents de versement étant reportables 5 ans.


Informations sur l'auteur :

PORTRAIT BEA

Béatrice Fauroux

Fondatrice et rédactrice en chef

Catégorie associée :

Actualités

Articles qui devraient vous intéresser

Vendredi 17 avril à 20h, gala Unichefs à la Coupole de Saint-Louis "Passons ensemble une soirée chaleureuse, émouvante de spontanéité et de générosité à destination des Fillettes Unicef que nous épaulons" (Jean Harang...
Un nouveau Président pour Réseau Entreprendre Alsace Suite à la décision de Nicole Martin-Spittler de passer la main, au terme de 4 années d’un engagement soutenu, l’Assemblée Générale de Réseau Entrepre...
Le Périscope : 1500 articles sur les entreprises d’Alsace, et vous ? Le journal Le Périscope vient de publier son 1 500ème article sur la vie économique en Alsace ce matin et le nombre de pages vues a augmenté de 44 % e...
« Au boulot, j’y vais à vélo » du 15 au 28 juin en Alsace Accompagné par M2A à Mulhouse, le défi « Au boulot, j'y vais à vélo » se déroulera du 15 au 28 juin. L'événement se destine à toutes les entreprises d...