Achat d’oeuvres d’art par l’entreprise : les aspects fiscaux

Même si un chef d’entreprise passionné, voire collectionneur, ne vise pas forcément l’avantage fiscal lié à l’achat d’oeuvres d’art, ce serait dommage de l’ignorer. Ne serait-ce que pour faire le meilleur choix entre l’achat personnel et l’acquisition par l’entreprise.

Le périscope, journal économique Alsace - Mulhouse - Dorian Rollin
Jean-Luc Birling devant une photographie de Dorian Rollin

Amateur d’art et collectionneur, l’expert comptable et commissaire aux comptes Jean-Luc Birling précise les contours de l’achat d’oeuvres d’art par l’entreprise : « Il faut que l’artiste soit vivant et que son oeuvre originale soit visible dans l’entreprise et figure au bilan ». L’achat concerné sera une immobilisation non amortissable, mais donnant lieu à une déduction fiscale sur 5 ans. En clair, 20% du montant sont déduits de la base imposable pendant 5 ans. Attention, cette déduction ne peut excéder 5 pour mille du chiffre d’affaires.

Exemple : une entreprise qui réalise 1M€ de CA peut déduire jusqu’à 5 000 euros par an de sa base fiscale, soit acquérir un oeuvre jusqu’à un montant de 25 000 euros. « Attention, cet avantage inclut toutes les opérations de mécénat de l’entreprise », précise Jean-Luc Birling.

La fraction du résultat comptable correspondant à la déduction effectuée doit être affectée à un compte de réserve spécial. « Si l’entreprise revend l’oeuvre avec bénéfice, c’est une plus-value qui annule le compte de réserve. En quelque sorte, on « rend » l’avantage fiscal », précise Jean-Luc Birling.

Sous cet angle, l’achat d’oeuvres d’art est à la fois un moyen de réduire les impôts d’une entreprise et un moyen de communication interne et externe. Mais surtout, il reste la meilleure manière d’aider un artiste.

Béatrice Fauroux

carre-jaune-okContact : Birling Schittly et Associés Experts-comptables – Commissaires aux comptes
69 avenue Roger Salengro à Mulhouse – 03 89 44 44 41 – www.birling-schittly.fr

Ne pas confondre don, mécénat et sponsoring

Le parrainage ou sponsoring a pour but la visibilité de l’entreprise, qui peut s’associer à un artiste ou à un salon d’art. Les frais liés sont des charges d’entreprise. Le mécénat est un don sans contrepartie que peut faire une entreprise à une association ou institution d’intérêt général. Ce don ouvre droit à une déduction d’impôt de 60% de son montant dans la limite de 5 pour mille du CA, les éventuels excédents de versement étant reportables 5 ans.


Informations sur l'auteur :

PORTRAIT BEA

Béatrice Fauroux

Fondatrice et rédactrice en chef

Catégorie associée :

Actualités

Articles qui devraient vous intéresser

Réussir, échouer, rebondir : conférence à la Société Industrielle de Mulhouse La conférence qui a eu lieu ce 20 mars avec 3 chefs d'entreprises témoins fut animée par Jean Denis Budin, auteur d'une thèse imposante sur la man...
Une ostéopathe pour le monde du travail Installée dans la ZAC II du Parc des Collines, Delphine Wurger a développé un programme à l’attention des chefs et cadres d’entreprise. Delphine...
Speed dating entreprises et associations Un speed dating professionnel « Partenariats entreprises / associations » aura lieu le mardi 24 septembre de 12h à 14h à la CCI Sud Alsace Mulhouse. C...
Le Périscope, journal des entreprises d’Alsace, ne vit pas (que) d’amour et d’eau ... Le Périscope Mulhouse démarre sa 7ème année de parution selon un modèle que vous appréciez : la gratuité. Idem pour les récentes éditions Sundgoscope ...