Art3f, success story ?

Le salon d’art contemporain art3f créé à Mulhouse en décembre 2012 en avait surpris plus d’un, avec sa belle affluence – 12 000 visiteurs – malgré la neige, l’éclectisme des oeuvres présentées, le mélange des artistes et des galeries, la disposition inattendue des stands et surtout l’ambiance conviviale et décomplexée. Art3f revient du 29 novembre au 1er décembre au Parc Expo de Mulhouse, suivi de près par Bordeaux, Nantes et Lyon où le concept est décliné. Si rien n’est gagné à ce jour, il fallait oser. Serge Beninca, par ailleurs patron du magazine Terra Cotta, explique pourquoi il s’est lancé dans ce défi : mettre l’art contemporain à portée d’un large public et en-dehors de Paris.

Le périscope, journal économique Alsace - Mulhouse - Art3f
Serge Beninca

Serge Beninca, en créant art3f, avait bien observé le marché avant de se lancer : « Je pense que l’offre quasi-exclusivement parisienne des salons d’art contemporain ignore l’amateur en région qui n’a pas forcément envie d’aller à Paris pour voir des oeuvres d’artistes vivants. Bien sûr, il y a les galeries, mais un salon, c’est l’occasion d’une découverte à plus grande échelle. Ensuite, l’ambiance des salons existants est souvent coincée et élitiste, réservée à une clientèle acquise. ». Ajoutons à cela que les artistes et les galeries sont ravis de pouvoir montrer leur travail en province, et que les parcs expo des grandes villes voient dans art3f une manifestation valorisante à ajouter à leur offre. « Aujourd’hui, nous avons même des coups de fil de responsables de parcs expo qui ont entendu parler d’art3f. Notre concept remplit visiblement une case qui était vide : organiser un salon d’art sur un mode à la fois ouvert, joyeux, festif et très pro ». Et le tout en pleine crise.

« L’Art est à la portée de tous, dès lors qu’on le montre » (Vasarely)

Cette devise, les salons art3f se l’appliquent à eux-mêmes, en cassant les schémas habituels des salons d’art. Visuellement, les stands s’articulent sur 4500 m2 le long d’allées courtes, placettes, formats de stands adaptés à ce qu’on y présente, avec des espaces réservés à des installations. Un grand bar animé par des musiciens est ouvert en permanence, on peut manger à différents endroits du salon et tout est fait pour susciter la rencontre entre le public et les artistes. Ensuite, un grand tabou est tombé : on peut faire se côtoyer artistes et galeries, alors que la plupart des salons présentent soit les uns, soit les autres. Enfin, art3f ne lésine par sur la communication : « Il faut installer la marque, il faut trois ans pour rentabiliser de telles opérations », estime Serge Beninca.

Le périscope, journal économique Alsace - Mulhouse - Art3f
art3f mêle art et convivialité

Organisation : rigueur alsacienne

Sélectionnés par un comité formé de 2 galeristes, 2 collectionneurs et 2 artistes, les exposants doivent présenter des oeuvres dont la démarche est aboutie. La sélection couvre une large palette en termes et styles et de prix (de 500 à 50000 euros) qu’on trouve rarement ailleurs. « On a critiqué l’an dernier le niveau parfois inégal de certaines oeuvres. Mais c’est un choix. Cette année, nous élevons un peu le niveau d’exigence, tout en proposant 50% d’artistes nouveaux. » Serge Beninca fréquente tous les salons reconnus pour démarcher les galeries et les artistes. Ceux-ci apprécient le concept général, et en particulier les stands dont les cloisons atteignent 3 mètres de haut, avec une bonne qualité de prestation (lumière, surface, emplacement), même si on est dans les prix du marché. « Nous sommes les seuls à leur demander un bon à tirer lors de la réservation de leur stand. Une fois arrivés, ils ont exactement le stand promis. Ce n’est pas le cas partout… Les galeries et partenaires extérieurs à l’Alsace louent la rigueur de notre organisation ». Ajoutons à cela une équipe motivée et sur le pont pour chaque salon, et des artistes qui ont fait à Mulhouse “le salon de leur vie”, et la spirale devient positive même dans un contexte économique difficile.

Béatrice Fauroux

carre-jaune-okContact : Art3f Mulhouse, 40 rue Jean Monnet, Parc des Collines – Mulhouse
03 89 59 02 40 – contact@art3f.comwww.art3f.fr

Salon art3f

29, 30 novembre et 1er décembre Parc Expo de Mulhouse

Restauration, grand espace Street Art, espace activités encadrées pour les enfants

Horaires :
Vendredi 29 : 16h à 23h
Samedi 30 : 10h à 21h
Dimanche 1er : 10h à 20h

Prix d’entrée public :8€ (mais les invitations sont généreusement distribuées)
Entrée offerte aux mineurs accompagnés


Informations sur l'auteur :

PORTRAIT BEA

Béatrice Fauroux

Fondatrice et rédactrice en chef

Catégorie associée :

Actualités

Articles qui devraient vous intéresser

6 bonnes raisons de vous rendre à art3F Mulhouse le Salon d'art contemporain ART3F se tient pour la 4ème fois à Mulhouse. Concept 100% mulhousien, ce salon accessible invite quelque 200 artistes sur ...
3ème édition d’art3f Mulhouse Du 28 au 30 novembre 2014 Ce salon d’art décomplexé, foisonnant et accessible connaît sa troisième édition après avoir surpris son public les années passées. En 2013, avec 12.7...
L’art contemporain en fête du 10 au 12 novembre Du 10 au 12 novembre 2017, le Parc des Expositions de Mulhouse accueillera la 6ème édition du salon international d’art contemporain art3f Mulhouse et...
En avant-première, trois artistes qui exposeront à art3f Mulhouse Ce salon d'art contemporain fondé à Mulhouse mélange artistes-peintres, sculpteurs et photographes, ainsi que des galeries. Cette année, il se déroule...