OLesMasques, le masque presque 100% alsacien

La marque alsacienne OLesMasques est née de la rencontre entre le Mulhousien Jean-Michaël Peinchina, consultant en industrie textile sous le nom de Keybop Conseil et Chloé Fernagut, consultante spécialisée dans l’optimisation des sites d’e-commerce et basée à Rabastens, dans le Tarn. Depuis le 1er décembre 2020, ils proposent des masques 100% français et majoritairement alsaciens, aux professionnels et aux particuliers.

Une marque et un produit créés en un temps record
L’aventure démarre le 1er octobre 2020, “on line”. Chloé Fernagut contacte Jean-Michaël Peinchina avec l’envie d’accompagner une entreprise dans la vente de masques.  « Même si le produit était connu, l’enjeu était de créer une marque. » Le duo met le projet au point en un temps record, à partir de rien. Il lui aura fallu six semaines pour créer un produit complet et le commercialiser. Jean-Michel Peinchina s’est occupé de la partie design, notices d’utilisation, sourcing des matières, mise au point logistique et production et Chloé Fernagut, elle, a mis au point la vente en ligne et le marketing. « Notre polyvalence nous a permis de tout créer tous les deux et à distance ! »


Colorathur, centre névralgique de la fabrication
OLesMasques se décline en 27 modèles, enfants, adultes, hommes, femmes ou unisexe. Spécificités de ces masques ? Ils sont certifiés par le CERTAM (Centre Régional d’Innovation et de Transfert Technologique) pour la DGA (Direction Générale de l’Armement), catégorie 1, soit le plus haut degré de filtration grand public. Son pouvoir de filtration est certifié jusqu’à 50 lavages à 60°C. Un produit 100% français, jusqu’au fil utilisé pour sa fabrication avec, cerise sur le gâteau, de nombreux partenaires alsaciens. L’une des trois couches de tissu est réalisée par Freudenberg à Colmar, les élastiques conçus par la corderie Meyer-Sansbœuf à Guebwiller et ils sont fabriqués du côté de Fellering, par Colorathur, PME spécialisée dans l’impression numérique textile et centre névralgique du projet.


Une gamme créée avec la collaboration de l’artiste mulhousien Pierre Fraenkel
Le concept a plu et rapidement conquis sa clientèle. Le premier stock composé de 300 pièces a fondu à vitesse grand V. Particuliers et professionnels confondus, OlesMasques c’est déjà plus de 2 000 exemplaires écoulés. Une série a même été conçue avec l’artiste mulhousien Pierre Fraenkel. Des masques majorés de deux euros qui reviennent entièrement à l’artiste, en plus d’une partie du prix initial. Cette première collaboration avec un artiste qui en appelle d’autres dans les prochains mois. D’autres idées sont en gestation, comme un partenariat avec la Petite Manchester, une “école-fabrique“ installée à Mulhouse. « Nous avons envie d’agrandir nos horizons mais toujours avec ce souci de rester local ! »


Emilie Jafrate


olesmasques.fr
Jean-Michaël Peinchina – Keybop Conseil
06 13 93 65 40
jmpeinchina@keybop.fr


Informations sur l'auteur :

Emilie Jafrate

Journaliste

Catégories associées :

Le Journal Services aux entreprises