Electro Répare arrive sur le marché de la réparation d’appareils électroniques

Offrir une seconde vie aux appareils électroniques, c’est la raison d’être d’Electro Répare. Une nouvelle activité qui intègre le marché de la réparation électronique. Sa force ? L’activité repose sur le savoir faire, l’antériorité et l’expertise de Thurmelec.

Des moyens mutualisés avec Thurmelec
« Réapprendre aux gens à réparer et ne pas jeter », tel est le constat fait par Guillaume Maurer, fondateur d’Electro Répare. De la console de jeux vidéo à la machine à coudre, en passant par les volets roulants, sans oublier les machines installées sur les lignes de production… Electro Répare s’installe sur le marché de la réparation électronique. Cette activité créée il y a quelques mois seulement par Guillaume Maurer couvre l’ensemble des besoins des particuliers ainsi que des professionnels en matière de réparation et de reconditionnement. Une nouvelle entité qui bénéficie d’un partenariat avec Thurmelec. Les moyens sont mutualisés. Une équipe de huit personnes gravite ainsi autour d’Electro Répare.

Pour le particulier et le professionnel
Guillaume Maurer touche à la fois le particulier et le professionnel. Un service « bon pour la planète, pour le porte monnaie », et proche de ses clients. « Nous avons deux types de clientèle. Une clientèle jeune, née avec les marketplaces et qui n’a pas peur du reconditionné. Elle y voit un avantage question prix, aussi. Notre autre type de clientèle est celle qui a la fibre écologique et qui n’a plus envie de gaspiller. C’est une clientèle qui est contente de revoir apparaître les réseaux de réparation. Des réseaux qui existaient avant 1990 et qui ont disparu jusqu’à aujourd’hui.»

Un numéro d’urgence pour intervenir rapidement auprès des professionnels
Du côté des industries, les besoins sont eux aussi importants. « Les contrats de maintenance sont de plus en plus courts, constate Guillaume Maurer. Le principe est de vendre le plus rapidement possible la technologie d’après. Mais ce sont des machines qui coûtent entre 50 000 et 200 000 €. Les professionnels n’ont pas les moyens de les changer tous les cinq ans. Pour réaliser une cuisine, par exemple, un menuisier a besoin d’une dizaine de machines. Si l’une d’entre elle tombe en panne, c’est toute la production qui est bloquée. Nous avons ainsi mis en place un numéro d’urgence pour intervenir le plus vite possible. »

Réparations garanties entre 6 et 12 mois selon la panne
La règle ? Que la réparation ne dépasse pas le prix du neuf. « Quand un produit neuf atteint les 500 €, cela vaut le coup de réparer », précise Guillaume Maurer. Electro Répare dispose d’un service après vente. Les réparations sont garanties entre 6 et 12 mois, selon la panne. Un pré-diagnostic est disponible en ligne. « Les personnes prennent contact par le biais de notre site Internet et répondent à quelques questions qui nous permettent d’identifier la panne. Ils peuvent également nous envoyer ou nous déposer leurs appareils. Nous nous déplaçons en local sur le 68, le 67 et le 90. Nous avons récemment eu une demande de Paris pour un volet roulant. Neuf, il valait 800 €. La réparation a coûté 79 €. »

Emilie Jafrate

Electro Répare
3 allée Robert Schuman – Z.I Aire de la Thur, Pulversheim
Numéro d’urgence : 07 85 69 74 71
electro-repare.fr
Facebook : Electro Répare


Informations sur l'auteur :

Emilie Jafrate

Journaliste

Catégories associées :

Le Journal Services aux entreprises