Scierie Phan : l’une des dernières scieries du Haut-Rhin

Située à Dolleren, la scierie Phan est une affaire familiale lancée par Danièle et Roger Phan en 1985. Depuis deux ans, l’entreprise est entre les mains de leurs deux fils, Gaëtan et Gauthier. La dernière scierie de la vallée de la Doller mise aujourd’hui sur la noblesse de ses matières premières et le circuit court.

Du bois local
Pour confectionner des parquets, terrasses, bardages, charpentes etc., la scierie Phan travaille sur du bois local. « Nous allons le chercher dans un rayon à 80 km autour de la scierie », explique Gaëtan Phan. Ce dernier choisit toujours des bois de qualité, de diverses essences, naturellement imputrescibles : mélèze, chêne, douglas, acacia, frêne, etc. La scierie récupère entre 2 000 et 3 000 m3 de bois par an. L’entreprise est certifiée PEFC depuis 2010. Le PEFC, Programme de reconnaissance des certifications forestières, promeut la gestion durable des forêts.

Première et deuxième transformation du bois
« Nous travaillons à partir de grumes que l’on transforme. Nous effectuons la première et la deuxième transformation du bois. La première transformation consiste à tailler des planches ou poutres dans des troncs. La deuxième transformation consiste à sécher le bois et à l’utiliser pour des travaux de menuiserie ». L’entreprise réalise des pièces de menuiserie dans son atelier ou revend son bois à des menuisiers locaux. « Nous sommes spécialisés dans les réalisations hors-norme, nous avons l’équipement nécessaire. Nos outils de production sont à la pointe de la technologie ».

Tableau de commande de la scie

Privilégier les circuits courts
Seuls les membres de la famille travaillent au sein de l’entreprise. « En plus de mon frère et moi, ma mère s’occupe toujours de l’administratif. Nous avons également embauché ma femme. Nous souhaitons rester une petite structure et privilégier le circuit court ». Les particuliers représentent 40% de la clientèle. « Nous n’effectuons pas nous-mêmes la pose de nos réalisations, mais nous avons par exemple un partenariat avec un charpentier qui réalise la pose chez nos clients ».

Un exemple de réalisation

 

50% du CA à l’export
Pour diversifier son activité, la scierie s’est lancée dans l’export. « Depuis 7 ans notamment, une partie de notre production part sur le marché asiatique. Nous leur expédions du chêne qui deviendra du parquet. Cela représente 50% de notre chiffre d’affaires. Parmi nos autres clients professionnels, nous avons entre autres un partenariat avec deux scieries en Allemagne ». L’entreprise réalise aujourd’hui un chiffre d’affaires de 450 000 €.

S’adapter pour durer
Aujourd’hui, la scierie Phan s’adapte à toutes les demandes. « Au fil des ans, le processus de traitement du bois et de réalisation des pièces a été mécanisé, ce qui nous a permis d’élargir notre activité et notre gramme de produits. Nous sommes souples et nous adaptons aux différents marchés qui s’offrent à nous. C’est ce qu’ont toujours fait mes parents. C’est comme cela qu’ils ont fait perdurer l’activité. Ils ont toujours su réagir rapidement aux évolutions et aux tendances ».

Magali Santulli

Scierie Phan
13 Rue du BM 11, Dolleren
03 89 82 97 18
scierie-phan.fr


Informations sur l'auteur :

Magali Santulli

Catégories associées :

Industrie Le Journal

Articles qui devraient vous intéresser

Freyburger : menuiserie artisanale et familiale depuis 1903 La menuiserie Freyburger à Hindlingen a été fondée par l’arrière-grand-père de Philippe Freyburger, maître-artisan, officiellement à la tête de la soc...
Pôle d’Excellence Rurale de Dolleren « La Source » : travailler au vert Le bâtiment a été réhabilité dans le cadre d’un appel à projet national s’intitulant “Pôle d’Excellence Rurale” qui visait à soutenir et promouvoir le...
Menuiserie Schmerber, la tradition du bois et de l’isolation Créée à Froeningue en 1945 par Roland Schmerber, la menuiserie est désormais installée à Saint-Bernard depuis 1968. Gérée par le petit-fils, Claude Sc...
Menuisier-ébéniste, Rémy DATTLER allie l’expérience et la finesse du bois Menuisier-ébéniste et créateur, Rémy Dattler a repris la menuiserie de son oncle Albert Dattler, créée en 1951. Fort de son expérience, le chef d’entr...