Repass’Ill : une blanchisserie sociale et solidaire

Réinsérer des personnes momentanément exclues du monde du travail et les aider à retisser du lien social, telle est la mission de la blanchisserie Repass’Ill à Mulhouse. Des effets bénéfiques pour les salariés et une satisfaction pour les clients.

Janique Morlot-Picard, directrice de l’association.

Une association agréée
Repass’Ill est l’une des branches d’activité de la Régie de l’Ill. Créée en 1991, la Régie de l’Ill est une association labellisée ‘’Régie de Quartier’’ par le Comité National de Liaison des Régies de Quartier (CNLRQ). Elle est agréée ‘’Entreprise d’insertion’’ par la DIRECCTE et ‘’Entreprise Sociale et Solidaire’’ par la Préfecture. « Nous intervenons dans les quartiers Drouot/Babanègre et Wolf/Wagner pour assurer des missions de propreté urbaine, entretien des espaces verts et enlèvement d’encombrants, explique Janique Morlot-Picard, directrice de l’association. Nous avons également créé en 1996 Repass’Ill, l’atelier de lavage et de repassage ».

Des profils ciblés
Pour être embauché à la Régie de l’Ill, un agrément délivré par Pôle Emploi est nécessaire. Sont concernés les bénéficiaires du RSA, les chômeurs longue durée, les seniors, ou encore, les travailleurs handicapés. Des CDD de quatre mois renouvelables six fois leur sont proposés, payés au SMIC. « Parallèlement, nos salariés bénéficient d’un accompagnement social et professionnel ».

Renée Muller, la coordinatrice technique, emballe des vêtements.

Lavage, repassage et séchage
Repass’Ill s’adresse aux particuliers et aux entreprises. « Différents services sont proposés : lavage d’oreillers, couvertures, couettes, rideaux… et repassage de haute qualité fait main. Comme nous ne réalisons pas de lavage à sec, nous travaillons en partenariat avec Pressing SEPP. Pour la couture, nous collaborons avec une couturière du Trident ». Repass’Ill propose à ses clients un service de livraison. « Nous venons chercher le linge chez nos clients et nous le rapportons. Ils peuvent également venir le déposer directement dans notre atelier. D’ailleurs, celui-ci est tout neuf. Nous avons réalisé des travaux en début d’année, car il fallait tout refaire, tout remettre aux normes ». L’association y a investi 330.000 €.

Des employées polyvalentes
Les salariées de la blanchisserie sont actuellement toutes des femmes, âgées de 20 à 60 ans. « Elles sont pour le moment six, accompagnées d’une coordinatrice technique. Selon la charge de travail, leur nombre varie ». Formées à leur métier au travers d’ateliers, elles sont polyvalentes : « En plus de s’occuper du linge, elles effectuent aussi des livraisons, gèrent la caisse et accueillent les clients. C’est moins monotone pour elles, et elles découvrent différentes facettes du métier ».

Des effets positifs sur les salariées
Janique Morlot-Picard constate des effets positifs à l’issue de cette expérience. « Les femmes les plus jeunes acquièrent une stabilité dans leur vie privée. Beaucoup d’entre elles font des projets, comme avoir des enfants. Certaines se dirigent vers des métiers de service à la personne ou cherchent un poste dans un pressing ».

Les clients apprécient le travail très professionnel des salariées.

Des clients satisfaits
Repass’Ill réalise près de 110.000 € de chiffre d’affaires. « Notre association fonctionne très bien. Le travail est très pro. Les clients sont satisfaits du service. Nos employées les connaissent bien, et savent comment ils plient et rangent leur linge ». La blanchisserie compte environ 600 clients différents. « Parmi les professionnels, nous travaillons notamment avec les Hôtels B&B de Mulhouse, nous nettoyons les costumes des salariés de la boutique Nespresso ou bien nous lavons les nappes de Clauday Événements à Wittelsheim. Du côté des particuliers, nous recevons par exemple des clients du Rebberg. Notre activité favorise la mixité sociale ».

Magali Santulli

Repass’Ill
4 rue de Provence à Mulhouse
03 89 44 86 29
www.regiedelill.fr


Informations sur l'auteur :

Magali Santulli

Catégories associées :

Economie Sociale et Solidaire Le Journal

Articles qui devraient vous intéresser

Deliveroo, spécialiste de la livraison de repas, arrive à Mulhouse Basée à Londres et aujourd’hui présente dans une douzaine de pays, Deliveroo permet de commander en ligne un plat d’un restaurant de sa ville et de se...
Le Périscope prépare sa nouvelle formule ! Le journal économique du Sud-Alsace est en train de préparer sa nouvelle édition, à paraître le 15 septembre. Les publications en ligne reprendront le...
Question 13 : Pourquoi se lancer dans la vente en ligne ? Luc Olry : On peut se lancer parce qu’on est convaincu d’avoir un produit qui va fonctionner, parce qu’on est parmi les premiers à proposer ce type de...
Mulhouse: un nouvel espace Fongecif Grand Est / Apec Le Fongecif Grand Est et l’Association pour l’emploi des cadres ont inauguré, le 13 octobre dernier, un nouvel espace partagé dédié au Conseil en Evol...