Patricia Vest, figure emblématique de la rue Henriette et du commerce mulhousien

2022 sera une année anniversaire pour Patricia Vest. La patronne de la boutique Imagine soufflera sa 50ème bougie au cœur du commerce mulhousien. Un demi-siècle d’engagements, à porter haut et fort les valeurs de ce commerce de proximité auquel elle se montre très attachée.

Si Patricia Vest est d’abord une littéraire, son histoire familiale finit par la rattraper. Elle développe d’ailleurs très tôt son appétence pour le commerce.« Je faisais les marchés avec mes parents horticulteurs. Comme je savais compter, papa estimait qu’il fallait que je le mette en pratique, se souvient-elle en souriant. Je le remercie tous les jours. C’est grâce à lui que j’ai cette assurance avec les gens. » Patricia met le pied dans sa première boutique en 1972. Une révélation. « J’ai choisi ce métier pour le relationnel qu’il offre, sourit-elle. J’étais en revanche trop rebelle pour pouvoir travailler pour un patron. » Patricia Vest ouvre alors sa première boutique ‘’Biscotte’’. Du prêt-à-porter destiné aux enfants. « Il n’existait que du classique. Les mamans ne trouvaient rien d’original pour habiller leurs petits. J’ai commencé avec ma propre collection de vêtements tricotés par des fermières dans le Sundgau. »

Le gris comme faire valoir de la couleur

1984 marque la naissance d’Imagine. Une boutique de prêt-à-porter féminin qu’elle alimente au gré de ses voyages. Les marques françaises sont présentes depuis le début, elle se plait à dénicher des pièces italiennes ainsi que du prêt-à-porter en provenance des Pays-Bas. « Ils taillent bien et s’inscriventdans un style vintage. » Si le classique a sa place chez Imagine, Patricia Vest propose avant tout une mode gaie et colorée, à son image. « J’annonce la couleur, rigole-t-elle. Ton vêtement reflète ce que tu es, ton état d’esprit. Chez moi, le gris est un faire valoir de la couleur, il est là pour la mettre en valeur. » Patricia Vest traverse les générations. Elle habille aujourd’hui les enfants et desfois même, les petits enfants de ses clients des débuts. « D’autres ont déménagé, changé de vie, glisse-t-elle. Mais grâce à Internet, certains m’ont retrouvée. J’ai envoyé des pulls jusqu’en Dordogne ainsi que sur la Côte. »

Animatrice puis présidente du Cœur de Mulhouse

Femme d’engagements, Patricia Vest entre au sein de l’association Cœur de Mulhouse en 1985, en qualité d’animatrice, avant d’en prendre la Présidence. Elle a également passé trois mandats en tant qu’élue CCI. Jamais à cours d’idées, Patricia Vest est aussi à l’initiative des ‘’Zenriettes’’, ce groupe informel de commerçantes de la rue Henriette, qui a d’ailleurs fait parler de lui, jusque dans les médias nationaux. « Les Zenriettes sont nées dans un contexte où le commerce mulhousien était mis à mal. Nous avions sept friches rien que dans notre rue Henriette ! » Armée de son enthousiasme et de son optimisme légendaire, Patricia Vest propose alors d’installer un petit jardin d’hiver devant chaque devanture. Au fil des actions, la rue Henriette possède désormais une véritable âme. Une âme qui a permis à toutes ces commerçantes de passer le Covid. « Nous nous sommes soutenues mutuellement. Ma voisine Cook Christine était fermée, alors nous avons utilisé ce temps pour revisiter des plats anciens et les agrémenter à notre sauce. » Les Zenriettes sont devenues un véritable rayon de soleil, allant jusqu’à créer leurs propres chansons avec mise en scène pour le tournage de clips maison.

« Demain n’est pas encore là ! »

Après tant d’années de boutique, Patricia Vest ne cesse de se mettre en question. À ses côtés, « ses deux précieuses collaboratrices », Simone Witzet et Sylvie Scheibel à qui elle a su communiquer ce goût du challenge qui lui a permis d’obtenir le Label Accueil Qualité Or 2021 de la CCI Alsace Eurométropole. Patricia Vest, c’est une vie à 100 à l’heure et elle ne semble pas prête de quitter sa rue Henriette, malgré les propositions de franchiseurs et de franchisés pour la reprise d’Imagine. « J’ai cette espèce de boulimie parce que le temps te rattrape mais je suis du genre à vivre à fond le moment présent, sans me soucier de demain. J’aime ce que je fais et demain n’est pas encore là ! »

Emilie Jafrate


Informations sur l'auteur :

picto_periscope

Le Périscope

Catégories associées :

Actualités Commerces Le Journal