Mel Lueur, les bougies gourmandes concoctées par Mélinda Bohatier depuis Riedisheim

Esthéticienne de métier, Mélinda Bohatier arrive jusqu’à la bougie par hasard. D’une activité pour occuper son congé parental, elle en fait son métier. C’est ainsi que naît Mel Lueur en avril 2021. La petite entreprise riedisheimoise s’apprête à souffler sa première bougie.

Cerise noire, caramel beurre salée, pastèque, melon, barbe à papa, chocolat noisette… Les bougies signées Mel Lueur sont gourmandes. Leur look est d’ailleurs digne des plus belles coupes glacées. Elle reproduit aussi bien la fraise que la pastèque en passant par la tablette de chocolat. « Certains de mes clients me disent de les trouver trop belle pour les allumer », s’amuse-t-elle. Pour que ses clients n’aient aucun regret, la jeune femme vient de lancer des bougies fleuries, au style beaucoup plus épuré, uniquement agrémentées de fleurs séchées. « Ce sont d’ailleurs les bougies que je voulais initialement proposer, sourit-elle. Mais les gourmandes me sont venues comme ça. C’est peut être aussi parce que j’aime faire des gâteaux avec mes filles, que j’ai commencé à leur donner cet effet chantilly. »

La barbe à papa, son best seller

Chaque jour, Mélinda se met aux fourneaux – pour l’heure dans sa cuisine – et concocte de nouvelles variantes. Particularités de ses bougies : elles sont réalisées à partir de cire de soja végétale certifiée sans OGM ni pesticides. Côté olfactif, elle travaille avec des senteurs créées à Grasse, sans substances CMR. Son best seller reste pour l’heure la barbe à papa. « Elle est rose, agrémentée de petits cœurs. Elle plait énormément. La violette arrive en deuxième position. » De l’idée à la création, cela peut aller très vite, en une journée seulement, tests compris. « Lorsque je me plonge dans mes bougies, c’est mon moment à moi. Je suis dans mon cocon, entourée de toutes ces odeurs avec ma petite musique. Je fais des séries entre 10 et 15 pièces du même parfum. Ce qui me fait aussi avancer, ce sont les retours clients. » Des bougies qu’elle personnalise aussi selon les événements, à la demande. Sa clientèle est majoritairement composée de femmes entre 20 et 40 ans.

Sur Tik Tok pour gagner en notoriété

Pour se faire connaître, la jeune femme s’est immédiatement positionnée sur les réseaux sociaux. Sur Instagram d’abord, puis Tik Tok. « C’est un réseau incroyable. Après un post je peux avoir jusqu’à 20 commandes dans la journée. Certains posts ont obtenu 300 000 vues. De nombreux professionnels me contactent pour savoir s’ils peuvent distribuer mes bougies. » Mel Lueur est présente dans des boutiques de créateurs en dépôt vente, comme chez Bretzel et Arc en Ciel à Mulhouse, chez des fleuristes ainsi qu’au sein de cabinets d’esthétique. « Je me souviendrais toujours de ma première commande. J’avais 100 bougies à livrer. » Pour pouvoir vivre de son activité, la jeune femme doit atteindre les 300 bougies par mois. Des bougies qui voyagent dans la France entière via sa boutique en ligne et même au-delà. Mélinda en a récemment envoyées en Belgique et vient d’enregistrer une demande depuis Tahiti.

Emilie Jafrate

Mel Lueur
25, rue des Lilas, Riedisheim
06 42 40 89 27
mellueur.fr
Facebook : mel_lueur


Informations sur l'auteur :

Emilie Jafrate

Journaliste

Catégories associées :

Actualités Artisanat Le Journal