À Cernay, Mada Foodservice, le spécialiste de la production de produits alimentaires déshydratés connaît un second souffle en intégrant le groupe NutriDry

L’assemblage de produits déshydratés est le cœur de métier de MADA, une entreprise installée depuis 1930 dans la vallée de Thann. Rachetée en août 2021 par le groupe NutriDry, de nouvelles perspectives de développement s’ouvrent pour la société alsacienne.

L’histoire débute en 1930. Épaulés par un ingé- nieur, M. Neff, les frères Kraft – deux anciens de Nestlé – décident de s’installer dans la vallée de Thann pour y développer une activité de bouillons cubes de poule et de bœuf. La réalisa- tion de potages arrive dans les années 50. Les années 80 marquent un premier tournant, celui de la création de la Manufacture Alsacienne de Denrées Alimentaires (MADA), spécialisée dans la production des aliments déshydratés. Une société qui conserve la marque Neff et qui s’im- plante à Willer sur Thur.

Un groupe pour trois marques et trois ‘’âmes’’ bien distinctes
Août 2021, MADA change de dimension en in- tégrant le groupe NutriDry et ses deux autres entités, Falières Nutrition à Captieux et Titok aux Sables D’Olonne, concurrent historique de MADA. « L’objectif de Christophe Fenart, le fon- dateur de Nutridry, est de faire de notre groupe le leader français sur le marché du lyophilisé et du déshydraté », souligne Fabien Kœnig, Directeur Qualité Sécurité et Environnement du Groupe. Un projet de marque à l’identité bien distincte pour chacune de ses entités. «Chacune des so- ciétés du groupe garde son âme, souligne Fabien Kœnig. NutriDry a déployé le deuxième plus grand plan d’investissement de ces 14 dernières années avec la volonté de remettre au premier plan notre outil industriel, ce qui nous permettra d’accroître significativement notre capacité de production. » Au rang des projets majeurs liés aux investissements du groupe, la certification IFS V7, l’une des normes les plus exigeantes en termes de sûreté alimentaire. Une norme qui a demandé près de 300 000 euros, injectés trois mois seulement après le rachat.

Site pilote pour la labellisation RSE à horizon 2023
Un site qui disposait déjà de trois certifica- tions qualités avant rachat, à commencer par l’ISO 9001, depuis 22 ans. « Elle permet d’organiser les procédures, écrire ce qu’on fait, avec, toujours, la volonté de fournir au client un produit conforme à ses exigences », explique Fabien Kœnig. L’ISO 22 000, elle, prouve la sé-curité des process pour un produit sûr et enfin, l’ISO 14 001, elle, décrochée depuis deux ans, inscrit l’entreprise dans une démarche de développement durable. «Lorsque de la poudre tombe par terre, par exemple, nous ne la jetons pas. Elle est récupérée et transformée par Agrivalor, dans son unité de méthanisation. » MADA dispose d’ailleurs d’une bonne longueur d’avance sur les autres marques du groupe, en ce qui concerne la préoccupation énergétique avec, entre autres, l’évaluation de l’énergie qu’elle utilise. Avec une telle préoccupation, MADA fait figure de site pilote pour l’ensemble du groupe en ce qui concerne la labellisation RSE à horizon 2023.

Six embauches en six mois au moment du rachat
En 2020, MADA c’était 30 salariés, 942 clients et 8 millions de chiffre d’affaires. L’entreprise dispose d’un bâtiment de 3000m2 et produit chaque année 1600 tonnes de produits dés- hydratés jusque-là destinés aux hôpitaux, aux EHPAD, aux cantines scolaires et à l’industrie agroalimentaire. « Nous sommes par exemple la petite sauce brune qui donne du cachet à la purée », glisse avec une touche d’humour Fabien Kœnig. Une société qui privilégie les partenariats locaux. Ce rachat par NutriDry ouvre désor- mais de nouvelles perspectives à MADA Food- service, à commencer par de nouveaux marchés. L’ambition de Nutridry est d’accroître le chiffre d’affaires de la société et de continuer à faire grandir les équipes. «Nous souhaitons passer en deux huit, explique Adeline Orman, DRH du site. Au rachat, nous avons embauché six personnes en six mois seulement et nous cherchons encore de nouveaux collaborateurs.» MADA Foodservice s’apprête à écrire une nouvelle histoire.

Emilie Jafrate

MADA Foodservice
16, rue de la Sauge, Cernay
03 89 82 30 29
mada-fs.com


Informations sur l'auteur :

Emilie Jafrate

Journaliste

Catégories associées :

Actualités Agro-alimentaire Le Journal