“Les Crêtes s’invitent dans vos assiettes”, l’initiative qui a fait descendre la montagne en plaine

Pendant le confinement et la fermeture de leurs établissements au public, les fermes-auberges du Kohlschlag (Soultz), du Freundstein, du Grand-Ballon (route des Crêtes), la ferme Ludwig (Goldbach-Altenbach) et le Domaine Roth (Soultz) se sont alliés pour proposer leurs produits sur une “liste de course” virtuelle. Une initiative inédite appelée “Les Crêtes s’invitent dans vos assiettes”. Après 40 semaines d’existence, elle a pris fin le 9 juin dernier, avec la réouverture totale de leurs établissements.

En mars 2020, personne n’avait misé sur un premier confinement d’un mois et demi… Après avoir encaissé le coup, les deux premières semaines, le fromager Benjamin Ludwig commence à organiser des tournées à bord de son camion frigo pour livrer ses fromages. « C’est simple, les Super U dans lesquels je les livrais ne tournaient plus. Je n’avais plus aucune commande, se souvient-il. Je me suis servi de Facebook pour proposer mes produits. » Au bout de trois semaines, le fromager enregistrait déjà une centaine de commandes. « J’ai ensuite convié mes collègues fermiers-aubergistes au mouvement. » Le fromager, également adjoint au maire de Goldbach entraîne avec lui un autre adjoint, Brice Inhofer. Ce dernier s’est occupé de créer une liste avec les différents produits proposés, de la mettre en ligne et de la diffuser. « Nous avons également créé un groupe WhatsApp pour pouvoir nous organiser. Les gens avaient du jeudi au lundi midi pour choisir. Nous préparions la semaine et livrions le vendredi soir et le samedi sur nos points de distribution.»


Une opération en trois saisons
Cette initiative a connu trois saisons, entre les différents confinements. « Le premier jour, nous avons passé 8 heures à décortiquer les 80 commandes », souligne Brice Inhofer. Chacun a trouvé sa place au fur et à mesure et mis ses compétences au service du collectif. « Aujourd’hui, nous avons 880 adresses dans notre répertoire, se réjouit-il. Nous avons 100 à 120 clients par semaine, ce qui signifie qu’une personne sur huit de notre mailing list a passé commande jusqu’au bout. » Les participants, eux, ont appris un nouveau métier. Les tâtonnements des débuts se sont transformés en automatismes.


Une madeleine de Proust
“Les Crêtes s’invitent dans vos assiettes” a été le moyen de survivre économiquement mais a aussi, et surtout, constitué une aventure humaine. La solidarité s’est mise en marche, tous ont travaillé main dans la main. « Le Freundstein s’est retiré de l’opération quelques semaines avant la dernière semaine. Ils ont pourtant continué à gérer notre tableau comptable », souligne Brice Inhofer. Cette opération a également permis de faire plaisir aux clients et ce bonheur se manifestait lors des distributions. « C’est la montagne qui arrivait jusqu’à eux. Nous nous sommes rendus compte que nos produits représentaient une véritable madeleine de Proust. »


L’importance de l’agriculteur dans un village rural
Pour Benjamin Ludwig, cette opération a également permis de valoriser leurs métiers. « Nous avons été capables de mettre sur pied un nouveau concept. Nous avons également mis en lumière et montré à nos vallées notre activité agricole. Nous totalisons presque 15 emplois à l’année rien que sur nos quatre structures. L’agriculture reste le premier employeur de Goldbach-Altenbach, notre village. Et au-delà de nos auberges, nous sommes les premiers acteurs du paysage, nous déneigeons, nous transportons le bois, nous mettons nos tracteurs à disposition. J’accueille des stagiaires de 3e dans ma fromagerie. Nous sommes de véritables acteurs de notre village. Sans nous, pas de route des Crêtes, ni de tourisme. »


Une suite en réflexion
Après 40 semaines d’existence et plus de 4 000 commandes au total, l’opération a fini par s’arrêter. Une dynamique couronnée de succès dans une période où chacun avait du temps devant lui. Comment désormais imaginer une suite ?  « Avec l’arrivée de l’été et la réouverture totale de leurs établissements, les fermiers-aubergistes vont être overbookés, glisse Benjamin Ludwig. Nous avons pensé à organiser une journée montagnarde, reprendre en hiver, installer un distributeur… » Autant de pistes en cours de réflexion.


Emilie Jafrate


Découvrez l’histoire et les spécificités de chacun des protagonistes de l’opération “Les Crêtes s’invitent dans vos assiettes” ainsi que leur retour sur expérience à travers notre dossier du mois.


Informations sur l'auteur :

Emilie Jafrate

Journaliste