Les coulisses du Tour de France

C’est sans aucun doute l’événement le plus médiatique au monde : le Tour de France cycliste. Cette année, il avait des couleurs alsaciennes, avec une arrivée à Colmar et un départ le lendemain – 11 juillet – depuis Mulhouse.

Retransmis dans 190 pays par 100 chaînes de télévision (dont 60 en direct), l’exposition médiatique mondiale de cet événement en fait une véritable vitrine pour le rayonnement touristique et l’attractivité de la ville de Mulhouse et de son agglomération. Cette année, le départ s’est effectué depuis le secteur du Palais des Sports/Stade de l’Ill en direction de la Planche des Belles Filles. Pour la caravane
et ses sponsors, c’est un coup de projecteur extraordinaire. Il faut rappeler que le Tour de France est le troisième plus grand événement mondial (après les Jeux Olympiques et le Mondial de football).

Les retombées économiques sont indéniables pour la ville et l’ensemble des partenaires économiques. Il y a même des chiffres : un euro investi, c’est dix euros de retombées économiques. Le chiffre d’affaires du Tour pour la société organisatrice est estimé à plus de 150 millions d’euros. Les villes qui accueillent une étape du Tour, que ce soit pour un départ, une arrivée ou les deux, doivent aussi payer un forfait à l’organisation du Tour de France. Pour une ville qui sera ligne de départ d’une étape, le forfait est d’environ 100 000 euros. Une ville qui reçoit la fin d’une étape doit payer 60 000 euros aux organisateurs. Mais les retombées sont énormes en termes de tourisme par exemple (hôtels, restaurant, visites).

La caravane, un outil publicitaire
La caravane du Tour est également un outil de promotion idéale pour les marques. Inventée il y a près de 80 ans, la mythique caravane du Tour est un espace publicitaire pour les marques avant d’être un divertissement pour le public. Chaque année, des millions d’échantillons sont distribués le long des routes de France. Des casquettes aux bouteilles d’eau, en passant par le saucisson et les bonbons, tout y passe. Avec 12 millions de spectateurs en moyenne chaque année au bord des routes, les marques présentes réalisent une très belle campagne de promotion. Cette année les “localiers” de l’étape, partenaires de la Ville de Mulhouse, étaient au nombre de trois avec le Crédit Mutuel (Direction Régionale Sud), la société Poulaillon et le spécialiste de la publicité urbaine JC Decaux…

Pour info : pour figurer parmi les 37 marques présentes dans la caravane il y a deux solutions. Pour les partenaires officiels du Tour comme LCL, PMU, Skoda ou encore Vittel, la présence dans la caravane est incluse dans le contrat de sponsoring, elles ne payent donc rien en plus. Pour les autres marques, il faut payer 37 000 euros pour avoir quatre véhicules dans la caravane et 6 300 euros pour chaque véhicule supplémentaire.

Pierre Alain


Informations sur l'auteur :

picto_periscope

Le Périscope

Catégories associées :

Actualités Le Journal