Le Périscope n°54 est arrivé, découvrez notre sommaire et notre édito !

Le Périscope n°54, pour Février/Mars 2022, est disponible dès aujourd’hui! Vous pouvez télécharger la version PDF du journal sur ce lien ici.

Au menu de ce numéro : Boutique Myrtille / Le Dressing d’Isa / Le Showroom d’Anne So / Intempor’Elles / Vintage Club – La Frip’ de Qualité / Beliza Couture / Sing Cuisine Indienne / La Pataterie Rixheim – La Pataterie Wittenheim / Le Réseau Cocci / CPME 68 / B&V Audit et Conseil d’Experts / CCI Alsace Eurométropole / Golf du Rhin / SC-Focus / Distridev / Cetim Grand Est / Okoté / Hopendog / Atlas Home Kingersheim / Diemer Photo / Eugenie Design / Giom Von Birgitta / Et ma tête se libère / Maison Obal

EDITO

Le BOOM du marché de la seconde main


L’année 2021 fut celle de tous les records pour le marché de la seconde main avec une progression des achats de 140% comparé à 2019. Un marché porté par l’essor de plateformes telles que Vinted, Leboncoin. Même les grandes enseignes s’y mettent y voyant un intérêt financier indéniable.

Volonté de consommer plus responsable ou plus éco-responsable, budget plus serré, le marché de la seconde main ne s’est jamais aussi bien porté. L’année 2021 a d’ailleurs été une année record pour ce marché avec une augmentation des achats de prêt-à-porter d’occasion de 51% (selon l’Observatoire Natixis Payments). Selon les spécialistes, le secteur de la revente devrait connaître une croissance 11 fois plus rapide d’ici 2025 que le secteur de vente d’articles neufs.

En France, ce marché de l’occasion pèse 7,4 milliards d’euros (2020), dont 1 milliard rien que pour le textile. D’abord réservée aux échanges entre particuliers pour arrondir leur fin de mois, l’occasion est devenue une véritable tendance. Signe de cette révolution du mode de consommation : l’explosion des plateformes de revente. Vinted, pour parler d’elle, est devenue le deuxième site de e-commerce préféré des Français selon Foxintelligence. Avec près de 16 millions d’utilisateurs en France et l’Hexagone est devenu le premier marché de l’entreprise. Les marques et plateformes plus traditionnelles ont compris l’impérieuse nécessité de se lancer sur ce marché : La Redoute avec sa plateforme « La Reboucle » et le géant allemand Zalando qui a ajouté une catégorie vêtements d’occasion. Cdiscount a lancé Cdiscount Occasion qui permet à ses clients d’acheter et de revendre des produits d’occasion, comme les jouets, les vêtements, les produits high-tech, les articles de bricolage ou encore des jeux vidéo. Les géants de la distribution comme Leclerc, Carrefour, Darty et Auchan ont ouvert des « corners » de seconde main. D’autres plateformes C to C sont apparues et se sont implantées dans les secteurs comme l’habillement, l’électroménager, l’automobile ou encore le mobilier. 86 % des Français sont motivés par des économies réalisées par l’achat des articles d’occasion, puis par des considérations environnementales et une consommation plus
respectueuse de la planète. Aujourd’hui, les consommateurs considèrent les articles d’occasion de qualité égale, voire supérieure aux produits neufs. Le rejet du modèle de l’hyper consommation a fait émerger ces modèles alternatifs, plus économiques et socialement plus responsables et de manière pérenne.

Pierre Alain


Informations sur l'auteur :

picto_periscope

Le Périscope

Catégories associées :

Actualités Editos Le Journal