BS Elec, Installateur d’Electricité Durable

Installée sur la zone du Mittelfeld depuis son rachat en 2009, l’entreprise (CA 2,5 millions d’euros) représente la génération nouvelle des électriciens qui manient la haute technologie.

Le périscope, journal économique - DS Elec
Laurent Koehl

Spécialisée dans la rénovation électrique en site occupé, l’entreprise travaille essentiellement avec les bailleurs sociaux du Bas-Rhin et rénove plusieurs centaines de logements. Laurent Koehl et ses 19 salariés assurent aussi la conception, l’installation et la maintenance d’installations de solutions liées aux courants faibles et à la sécurité comme la détection incendie, le contrôle d’accès, le désenfumage et la vidéo surveillance ainsi que le câblage informatique. Entrepreneur dynamique, Laurent Koehl dirige aussi l’entreprise BS Couverture créée en 2010. Il est membre fondateur et président de l’association ARCA et lauréat de Réseau Entreprendre Alsace en 2009.

L’apprentissage chez BS Elec

Soucieux du renouvellement de ses équipes, Laurent Koehl emploie aussi des apprentis. « L’apprentissage permet de connaître et d’apprécier un jeune à sa juste valeur » précise-t-il. « C’est un engagement tripartite. Cela nous permet de renouveler notre personnel en toute sécurité, car nous avons formé l’alternant et nous le connaissons. Le problème est plutôt d’ordre juridique avec l’alternance », estime-t-il, « car nous nous engageons pour toute la durée de la formation des élèves et il est difficile de rompre le CCD qui nous lie en cas de problème ». Actuellement, un apprenti est accueilli chez BS Elec, il prépare un CAP au lycée Couffignal (Strasbourg-Meinau). « C’est un bon élément » considère Laurent Koehl. « On trouve facilement des apprentis de niveau CAP, mais cela devient compliqué quand on souhaite un profil spécifique. L’offre étant faible, on choisit par défaut des profils qui ne sont pas en adéquation avec le besoin, et c’est problématique. Le problème est que les grandes écoles ne sont pas encore suffisamment ouvertes à la formule apprentissage. Il y a encore du chemin à faire jusqu’à ce que les entreprises françaises acceptent de prendre des ingénieurs en contrat d’apprentissage », conclut-il.

Véronique Canivet

Contact : BS Elec 6 rue Laennec, Schiltigheim | 03 88 96 44 55 – www.bselec.fr


Informations sur l'auteur :

PORTRAIT BEA

Béatrice Fauroux

Fondatrice et rédactrice en chef

Catégorie associée :

Le Dossier du Mois

Articles qui devraient vous intéresser

Bouwfonds Marignan Immobilier – Le nouveau venu se taille une place au soleil Dans le marché immobilier strasbourgeois qui connaît une renaissance spectaculaire, un nouveau venu pointe sa carte de visite entre les majors nationa...
La “marque” Gallitelli En 10 ans, l’entreprise de rénovation est passée de 3 à 40 personnes, sous la houlette de Marc Gallitelli, qui promet une qualité de service optimale ...
Auto-entrepreneur, pour quoi faire ? Le statut d’auto-entrepreneur (=A-E) semble remporter un franc succès, au vu des immatriculations 2009, au nombre de 320.000. Nous avons cherché à con...
Penser l’immobilier de l’entreprise comme une stratégie Le choix de votre implantation et les conditions d’exploitation de votre outil immobilier se répercutent directement sur les performances de vos activ...