L’Agneau dans le Pré : producteurs de viande bio

Christophe et Géraldine Wanner ont lancé leur activité l’Agneau dans le Pré en 2000, dans leur ferme à Wentzwiller. Avec un troupeau de 30 brebis au départ, l’exploitation a aujourd’hui bien grandi et permet au couple de vivre de ce métier-passion.

Vente en AMAP
Au début de leur activité, Christophe et Géraldine vendaient beaucoup d’agneaux sur pied, pour les fêtes de l’Aïd par exemple. « En 2008, nous avons commencé à vendre notre viande en AMAP. Le système des AMAP nous permet de mettre en valeur nos produits et d’en vivre malgré la taille modeste de notre ferme. Cela représente aujourd’hui 90% de notre chiffre d’affaires. Les 10% restants sont des achats de gens du village et alentours qui viennent à nous grâce au bouche à oreilles. Nous ne vendons plus d’animaux sur pied ». Sur l’année, le troupeau du couple est composé de 80 brebis, 110 agneaux et 3 béliers.

Viande bio depuis 2013
Christophe et Géraldine sont passés en bio en 2011 pour leurs terres et en 2013 pour leur viande. « D’avril à novembre, nos bêtes se nourrissent d’herbe dans les pâturages, dans un rayon de 5 km autour de la bergerie. En hiver, nous les rentrons et leur donnons du foin. Concernant la ration de base de notre troupeau, nous sommes autonomes à 95%. Nous avons 18 hectares de pâturages, 1 hectare de luzerne et un autre hectare sur lequel nous cultivons des céréales ». Pour soigner leurs bêtes, les deux éleveurs utilisent le plus possible des produits naturels.

De la viande fraîche pour les clients
C’est à Cernay que les agneaux sont abattus et découpés. « Nous ne vendons pas au détail. Les clients doivent s’engager sur 1/2 agneau minimum qui peut être livré en une ou deux fois (gigot, épaule, navarin, poitrine etc.) ». Les brebis de réforme, elles, sont transformées en merguez. « C’est un boucher qui se charge de la transformation. Contrairement à l’agneau, les merguez ne sont pas bio. Nous en proposons deux fois dans l’année, en mai et septembre ». Christophe et Géraldine promettent à leurs clients une viande fraîche. « Chez nous, rien n’est gâché. Nous savons à l’avance que la viande qui part à l’abattoir sera vendue ».

Lien direct avec les consommateurs
Les deux éleveurs vendent deux tonnes de viande par an. « Sur nos cinq AMAP, nous devons livrer 150 familles. Nous avons beaucoup de demandes que nous sommes parfois obligés de refuser. C’est pourquoi, pour le moment, nous travaillons uniquement avec des particuliers ». Le couple réfléchit à agrandir son troupeau et à lui trouver des terrains supplémentaires. « Cela prouve que les clients apprécient nos produits. Il y a un bon rapport qualité/prix. De notre côté, nous aimons la vente en AMAP. Cela permet un contact direct avec les consommateurs. C’est un bon moyen de faire partager notre métier et d’échanger des recettes ou des conseils ».

Magali Santulli

L’Agneau dans le Pré
03 89 70 55 95

Distributions
Riedisheim le mardi de 18h30 à 19h30
Huningue le mercredi de 18h à 19h
Altkirch le jeudi de 18h à 19h
Mulhouse le jeudi de 18h45 à 19h45
Muespach le vendredi de 17h à 18h.


Informations sur l'auteur :

Magali Santulli

Catégories associées :

Circuit court Le Journal

Articles qui devraient vous intéresser

Terre Végane : un nouveau concept à Rixheim Comme son nom l’indique, Terre Végane est une épicerie 100% végane, mais aussi 100% bio. L’enseigne a ouvert ses portes le 26 août dernier à Rixheim. ...
Chèvrerie Le CabriOlait : producteurs de fromages de chèvre La chèvrerie Le CabriOlait a été lancée par Olivier Rominger en 2011, rejoint par sa femme Émilie, deux ans plus tard. L’exploitation, située à Mollau...
La Terre Est Plate : une crêperie qui joue la carte du bio Crêperie bretonne, familiale et bio, la Terre Est Plate est tenue par Alain Opériol et sa fille Cécile. Ces deux passionnés de la Bretagne et de sa ga...
Le Comptoir de Messénie lance son stand de dégustation d’huile Initié en 2006 par Maud Marchal, Le Comptoir de Messénie est une épicerie fine de produits alimentaires et de vins grecs. Sur le marché de Mulhouse, M...